La politique de la ville et la rénovation urbaine

Mise à jour : 17 décembre 2015

La politique de la ville désigne la politique mise en place par les pouvoirs publics afin de revaloriser les zones urbaines en difficulté et de réduire les inégalités entre les territoires.

Pour répondre au cumul de difficultés qui touchent ces territoires, la politique de la ville requiert l’appui de tous les acteurs concernés pour agir simultanément sur tous les leviers : développement social et culturel, revitalisation économique, emploi, rénovation urbaine et amélioration du cadre de vie, sécurité, citoyenneté et prévention de la délinquance, santé... Compte tenu de sa grande diversité d’intervention, la politique de la ville nécessite une action interministérielle et partenariale tant avec les autres ministères, services de l’État et organismes publics, qu’avec les collectivités territoriales et leur partenaires, les entreprises, les habitants, et le secteur associatif, au niveau national comme au local.

La politique de la ville est mise en œuvre par les collectivités territoriales. Les préfets passent des contrats avec les maires ou les présidents d’EPCI (établissement public de coopération intercommunale) qui définissent un projet de développement pour chaque quartier.

Dans le cadre de la de loi pour la ville et la cohésion urbaine, de nouveaux contrats de ville ont été signés en 2015 (45 contrats pour la région Auvergne-Rhône-Alpes), pour une durée de six ans (soit la durée du mandat municipal et intercommunal). Les intercommunalités en assureront le pilotage stratégique : elles animeront et coordonneront la démarche. Les communes conservent un rôle de pilotage opérationnel et de garant de la prise en compte des réalités de proximité.

La géographie prioritaire, en d’autres termes l’identification et la délimitation des quartiers les plus fragiles, est le pivot de la politique de la ville.

En outre, la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine pose le cadre et fixe les objectifs et les moyens du nouveau programme nationale de renouvellement urbain (NPNRU). Un investissement de 5 milliards d’euros de l’ANRU, financé avec le concours d’Action Logement, sera ainsi réparti comme suit entre sites d’intérêt national (18 dans notre région) et sites d’intérêt régional (33 dans notre région bénéficiant de 89M€ de concours financiers de l’Etat) , dans le cadre des Contrats de plan Etat-région (CPER) « Auvergne » et « Rhône-Alpes ».

Pour plus d’informations sur la politique de la ville dans la région :

www.crdsu.org/index.php

Pour plus d’informations sur le nouveau programme national de renouvellement urbain :

www.anru.fr