Le Plan de Rénovation Énergétique de l’Habitat (PREH)

Mise à jour : 18 décembre 2015

Le PREH est le volet rénovation du plan d’investissement pour le logement, qui vise plus globalement à lever les freins pour favoriser la construction et la rénovation de logements.

Il a pour objectif la rénovation de 500 000 logements par an dont 120 000 logements sociaux. Ceci a été confirmé par la loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte, qui fixe un nouvel objectif :la moitié des logements rénovés devra être occupée par des ménages aux revenus modestes.

Le PREH s'articule autour de trois volets :

  • L'accompagnement des particuliers;
  • Le financement de la rénovation ;
  • La mobilisation des professionnels.

Le dispositif d’accompagnement des particuliers

  • Un n°  0810 140 240: pour répondre aux questions que se posent les particuliers et orienter chacun, en fonction de sa situation et de ses besoins, vers le Point rénovation info service (PRIS) le plus proche.
  • Un réseau de proximité : véritable service public de proximité, les 450 PRIS sont présents sur l’ensemble du territoire et offrent un service gratuit, simple et neutre aux citoyens qui souhaitent engager des travaux de rénovation énergétique de leur logement. Ces PRIS peuvent être complétés par des plate-formes de la rénovation, qui ont vocation à faciliter le passage à l’acte du particulier et à l’accompagner tout au long de son projet de rénovation.
  • Un site internet dédié www.renovation-info-service.gouv.fr  : pour permettre aux particuliers de prendre directement rendez-vous avec le conseiller le plus proche de chez eux, et leur permettant de se renseigner en amont sur les aides financières disponibles

Les aides financières à disposition des ménages

campagne gouvernementale rénovation énergétique

Les principales aides financières pour la rénovation énergétique des logements sont :

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ;
  • L’éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ) ;
  • La TVATaxe sur la valeur ajoutée à taux réduit ;
  • Le programme « Habiter Mieux » de l’Anah  ;
  • Les aides des fournisseurs d’énergie ;
  • L’exonération de la taxe foncière ;
  • Les aides des collectivités locales ;
  • Les certificats d’économies d’énergie (CEE).

Le principe d’éco-conditionnalité des aides de l’État destinées aux travaux d’amélioration énergétique de l’habitat

Pour pouvoir bénéficier du CITE, de l’Éco-PTZ ou des CEE, les particuliers doivent faire appel à une entreprise possédant le signe de qualité RGE (Reconnu Garant pour l’Environnement). La mention RGE permet d’identifier des professionnels compétents pour améliorer l’efficacité énergétique des logements.

Pour découvrir la liste des professionnels RGE  :

http://renovation-info-service.gouv.fr/trouvez-un-professionnel

Partager :