Dossiers : Grand emprunt, Investissements d'avenir

Mise à jour : 30 décembre 2015

Le programme des investissements d’avenir financés dans le cadre du grand emprunt national a été décidé par le Gouvernement et adopté par le Parlement dans une loi de finances rectificative du 9 mars 2010. Il s’agit pour l’Etat de consacrer au cours des prochains mois 35 milliards d’euros au développement des activités et des filières identifiées comme étant les plus porteuses d’avenir pour notre pays.

Afin de renforcer la position qu’occupe notre pays dans la compétition économique mondiale, le programme des investissements d’avenir vise à rendre encore plus étroits les liens entre la recherche et ses applications économiques.

Il s’organise autour de 5 axes :

  1- Enseignement supérieur & formation : 11 milliards €

  2- Recherche : 7,9 milliards €

  3- Filières industrielles et PMEPetites et moyennes entreprises : 6,5 milliards €

  4- Développement durable : 5,1 milliards €

  5- Numérique : 4,5 milliards €

Ces 5 axes sont déclinés en une quarantaine d’actions. L’Etat a confié à plusieurs opérateurs nationaux le soin d’organiser les appels à projets, de sélectionner les lauréats et de suivre l’emploi des fonds attribués au titre des investissements d’avenir.

Suivant les cas, ces appels à projets s’adressent :

  • aux particuliers (ex. : 500 M€ pour la rénovation thermique des logements privés) ,
  • aux entreprises et aux pôles de compétitivité (ex. : 1 milliard d’euros pour le véhicule du futur)
  • aux organismes de recherche et d’enseignement supérieur (ex. : 1 milliard d’euros pour les laboratoires d’excellence)
  • ou aux collectivités locales (ex. : 600 M€ pour les projets novateurs en matière de transports et d’urbanisme durables) .

Pour en savoir plus :  

http://investissement-avenir.gouvernement.fr/

  • page 1/5

Partager :