Actualité

Entrepreneuriat par les femmes : signature du plan d’action régional le 25 septembre 2019

Mise à jour : 25 septembre 2019

Ce mercredi 25 septembre, Michèle Kirry, Préfète de Région, Préfète d’Ille-et-Vilaine, Loïg Chesnais-Girard, Président du Conseil Régional de Bretagne, Hervé Lelarge, Directeur régional de Bpifrance, Valérie Tamagny-Ferrier, Directrice régionale Grand Ouest de BNP-Paribas et Marie Namias membre du Directoire de la Caisse d’épargne Bretagne Pays-de-la Loire ont signé le plan d’action régional pour la création d‘entreprise par les femmes en Bretagne. Anna Körfer, dirigeante de l'entreprise Biskili a témoigné du parcours de la créatrice d'entreprise.

Doté de 830 000 euros pour les années 2019 et 2020, émanant de l’État, du FSEFonds social européen, de la Région Bretagne et des Banques signataires, ce plan d’action engage la Bretagne pour la réalisation de 6 actions prioritaires d’ici fin 2020 :

- Financer son projet et accéder au crédit bancaire ;

- Sensibiliser et former à l’égalité femmes-hommes ;

- Travailler sur l’environnement de la créatrice (accompagnement du projet, réseaux, articulation vie professionnelle et vie privée) ;

- Expérimenter un « statut de la créatrice » ;

- Observer les données liées à la création d’entreprises par les femmes ;

- Communiquer selon les principes de l’égalité femmes-hommes.

Depuis 2006, un accord-cadre national signé par l’État et la Banque des territoires-Caisse des dépôts porte sur l’entrepreneuriat des femmes.

En Bretagne, depuis 2010, l’État, la Région et la Banque des territoires, puis Bpifrance, agissent pour promouvoir et développer l’entrepreneuriat des femmes.

Ces plans d’action, issus de la politique publique d’égalité femmes-hommes conjugués à la mobilisation des acteurs, ont permis d’augmenter le nombre de créatrices : + 50 % entre 2012 et 2016.

Mais les inégalités persistent :

- 29 % d’entrepreneures en 2014 en Bretagne ;

- les femmes créatrices d’entreprise sont sous-représentées dans le secteur de l’industrie et le domaine de l’innovation et surreprésentées dans le secteur de l’enseignement, la santé et l’action sociale ;

- les projets des créatrices d’entreprise sont insuffisamment financés alors même que l’investissement de départ influence grandement la pérennité de l’entreprise.

L’objectif de ce plan d'action régionale est d’atteindre les 40 % de femmes créatrices d’ici 2020.

Le plan d’action a été co-construit avec les 32 structures membres du comité plénier, auxquelles ont été associées les entrepreneures elles-mêmes, utilisant les méthodes de participation du Tilab, le laboratoire Etat-région d’innovation publique.

Retrouver le plan d'action régional ici :