Actualité

Inclusion des personnes en situation de handicap : enjeux et perspectives autour du logement

Mise à jour : 11 mars 2019

L’habitat inclusif constitue une offre alternative au logement autonome « ordinaire » ou à l’accueil en établissement pour les personnes en situation de handicap. Le point sur les actions mises en œuvre et la mobilisation en région Grand Est.

Développer l’habitat inclusif : une priorité du Projet régional de santé Grand Est

L’ARSAgence Régionale de Santé souhaite faciliter l’organisation de parcours adaptés aux besoins d’accompagnement et de soins des personnes en situation de handicap dans une logique inclusive.

Il s'agit :

  • de permettre le maintien au domicile ou milieu ordinaire avec un accompagnement adapté
  • de faciliter l’accès/l’intervention des dispositifs de droit commun tout en conservant l’accès aux dispositifs spécialisés dédiés dès lors que le milieu ordinaire n’est pas ou plus adapté : habitat inclusif, soutien des aidants, scolarisation ou emploi en milieu ordinaire
  • de faire évoluer l’offre d’accompagnement vers :1) une logique de « prestations » en réponses à des besoins souvent complexes 2) une réponse à la logique d’un parcours global et coordonné entre les acteurs des différents secteurs ( prévention, social, médico-social, sanitaire, scolaire, emploi).

« Un projet habitat inclusif par département » : le soutien financier de l’ARS aux initiatives des territoires

L’Agence régionale de santé Grand Est soutient financièrement les initiatives d’habitat inclusif dès lors que ces projets permettent de créer un cadre d’accompagnement personnalisé, adapté, évolutif du parcours des personnes en situation de handicap.

Une démarche visant à expérimenter « Un projet habitat inclusif par département » a été engagée en 2018,  10 projets ont été retenus et soutenus financièrement pour un montant global de 600 000 €, concernant :

  • des femmes seules avec tout type de handicap (Meurthe-et-Moselle),
  • des jeunes ou adultes porteurs de Troubles à Spectre Autiste (Moselle),
  • des personnes avec déficience intellectuelle et handicap psychique (Moselle),
  • des personnes cérébro-lésées (Bas-Rhin et Meuse),
  • des personnes avec un handicap lié au vieillissement, physique, intellectuel ou sensoriel (Marne),
  • des personnes avec déficiences intellectuelles, cognitives, motrices, psychiques, viscérales ou sensorielles (Aube),
  • des personnes avec un handicap psychique stabilisé (Haute-Marne et Bas-Rhin),
  • des personnes avec un handicap mental : retard mental, troubles psychiques (Haut Rhin).

Les dispositions de la loi relative à l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (Elan) vont permettre de soutenir le développement de ces nouvelles formes d’habitats inclusifs.
En savoir plus : Inclusion des personnes en situation de handicap : enjeux et perspectives autour de l’habitat et du logement dans le Grand Est