Actualité

Grenelle des violences conjugales : mobilisation dans le Grand Est

Mise à jour : 04 septembre 2019

Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, a sollicité l’ensemble des préfets pour l’organisation d’un Grenelle des violences conjugales.

Le Grenelle, ouvert le 3 septembre par Édouard Philippe, Premier ministre, vise à organiser, au niveau national et dans chaque département, des rencontres de travail avec les acteurs locaux confrontés sur le terrain à la prise en charge des femmes victimes de violences. L’objectif est de faire émerger des recommandations concrètes qui permettront d’améliorer les dispositifs existants ou de créer de nouveaux mécanismes de prévention et de lutte contre les violences conjugales.

Les dix départements du Grand Est sont pleinement mobilisés localement pour ce Grenelle.

Chaque préfet a organisé, selon les modalités les plus opportunes sur son territoire, des temps d’échanges et de concertation avec l’ensemble des acteurs locaux œuvrant à la prise en charge des femmes victimes de violences (forces de l’ordre, magistrats, avocats, professionnels de santé, associations, élus, etc.) : réunions des instances dédiées (comités locaux d’aide aux victimes ou  commissions départementales d’action contre les violences faites aux femmes), ateliers, groupes de travail ou encore opérations de sensibilisation seront programmés jusqu’au mois de novembre dans l’ensemble de la région.
 
Ces échanges permettront de dresser un état des lieux du parcours de la victime en intégrant aussi bien l’accueil et la prise en charge des victimes de violences que les places d’hébergement pour une mise à l’abri ou encore la prise en charge des auteurs de violences pour diminuer les risques de récidives.
 
En complément de ces échanges avec les réseaux de partenaires, la délégation régionale aux droits des femmes et à l’égalité propose à tout citoyen qui le souhaite de faire part de ses propositions à l’adresse électronique suivante : drdfe@grand-est.gouv.fr

Lancement du Grenelle dans les départements du Grand Est

Ardennes

Dans les Ardennes, l'ouverture du Grenelle s'est déroulée le 4 septembre 2019. en présence du CLAV, l'inspection académique, les associations signataires du protocole départemental de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes ainsi que les représentants des communautés de communes ou d'agglomérations.

Marne

Dans la Marne, le lancement du Grenelle s'est concrétisé par l'organisation d'une conférence de presse le 3 septembre 2019 co-présidée par le préfet, la procureure de la République près le TGI de Châlons-en-Champagne, le procureur de la République près le TGI de Reims et la vice-présidente du Conseil Départemental à laquelle ont été associés les principaux acteurs (parlementaires, forces de l'ordre, sous-préfets, associations, élus locaux...) soit au total près de 70 personnes. Plusieurs organes de presse étaient présents (France bleu, RCF, l'Hebdo du Vendredi, Puissance TV) et ont ainsi relayé l'information des réunions de concertation territoriale programmées dans tout le département afin d'associer la majorité des acteurs locaux aux travaux du Grenelle.

Moselle

À l’occasion du lancement du Grenelle, une convention relative à l’hébergement des femmes victimes de violences conjugales a été signée en Préfecture de la Moselle le 3 septembre 2019 entre l’État représenté par Monsieur Didier MARTIN, Préfet de la Moselle et les associations Est Accompagnement, AIEM, Athènes, Carrefour, CIDFF de Metz-Thionvlle, CIDFF de Moselle-Est, CMSEA, Fondation Armée du Salut, Horizon et l’UDAF.

La Convention a pour objectif de garantir la mise en sécurité des femmes victimes de violences, la fluidité de leurs parcours vers l’hébergement et le logement.

Elle définit les engagements, les modalités d’organisation, de fonctionnement et de partenariat entre les dispositifs : 115-SIAO, centres d’hébergement et dispositifs d’accueil des femmes victimes de violences.

Haute Marne

En Haute-Marne, la commission départementale de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes, présidée par Mme la Préfète et M. le Procureur de la République, s'est réunie en préfecture le jeudi 5 septembre 2019 après-midi afin de lancer le Grenelle contre les violences conjugales.

Plus de 50 participants, représentants institutionnels, associatifs et élus étaient présents et ont pu participer aux échanges.
3 réunions de concertation thématiques suivront cette réunion, et un formulaire de consultation permettra à chacun-e de s'exprimer.

Vosges

Dans les Vosges, un premier groupe de travail s’est réuni le 3 septembre en Préfecture autour du préfet, de la Présidente du TGI, du procureur de la République, des principaux représentants des services de l’État, ainsi que des principaux partenaires locaux et associatifs.

Les échanges qui ont eu lieu ont permis d’établir un état des lieux des travaux précédemment initiés, de dégager une feuille de route claire avec pour objectif à court terme sa présentation au Comité Local d’Aide aux Victimes (CLAV), mais également d’envisager in fine une contractualisation locale entre les acteurs de l’État et leurs partenaires dans la perspective d’une prise en charge optimale des victimes de violences conjugales.

Meuse

Le préfet de la Meuse, Alexandre Rochatte et le procureur de la République de Bar-Le-Duc, Olivier Glady, ont lancé le 03 septembre 19 "le Grenelle contre les violences conjugales", date symbolique en écho avec le 39.19. Ce lancement a eu lieu en Sous-Préfecture de Commercy au sein d'un nouveau point d'accès aux droits, lieu de permanence juridique de l'association CIDFF 55 France Victime, pour l'accompagnement des femmes victimes de violences.
Le 16 septembre 2019, un groupe de travail élargi du Conseil Départemental de Prévention de la Délinquance (CDPDConseil départemental de prévention de la délinquance) "Violences faites aux femmes" a eu lieu sous la coprésidence, du préfet et des deux procureurs de la République de Bar-le-Duc, Monsieur Glady et de Monsieur Guillaume Dupont à Verdun.