Missions

Mise à jour : 23 décembre 2015

Créées en 1959, les zones de défense et de sécurité sont des échelons administratifs spécialisés, occupant des missions spécifiques. La préfecture de zone travaille à la mise en cohérence et à la coordination des politiques de sécurité de l’État. Elle intervient en complément de l’action des préfectures de département, si elles le jugent nécessaire, et coordonne leurs actions dès lors qu’un dossier ou un incident dépasse le cadre du département.

Elle assure le soutien des services de police, des unités de gendarmerie et pour certaines tâches, des préfectures. Le positionnement géographique de la zone de défense et de sécurité Est favorise par ailleurs le développement de coopérations transfrontalières avec la Belgique, le Luxembourg, l’Allemagne et la Suisse. Un millier d'agents œuvres au sein des services qui composent la préfecture de zone.

Ainsi, elle doit faire face à des exigences fortes :

  • coordonner et renforcer si nécessaire les moyens de la sécurité civile dans les départements,
  • assurer l'efficacité opérationnelle des services de police et de lutte contre la délinquance, au travers des véhicules, de l’immobilier et de l’armement notamment,
  • mieux préparer et organiser les réponses de l’État dans les domaines de la sécurité dans tous ses aspects: la sécurité publique, la sécurité civile et la sécurité économique,
  • assurer la fiabilité et la protection de l’informatique et des transmissions du ministère de l’intérieur.

En outre, le préfet de zone s’appuie sur un réseau formé par des délégués de zone nommés dans chaque administration civile. L’ensemble de ces services est animé par Monsieur Michel VILBOIS, Préfet délégué pour la défense et la sécurité, placé à mes côtés et qui est à votre disposition pour vous apporter tout le soutien nécessaire.

Le livre blanc de la défense autorise un renforcement de la coopération avec les forces armées, amenées à prêter leur concours en cas de crise de sécurité civile ou dans le cadre du plan VIGIPIRATE.

  •   (octobre 2018)