Actualité

Coopération transfrontalière - Organisation de la conférence franco-belge de lutte contre la radicalisation à Mons

Mise à jour : 11 septembre 2017

Ce vendredi 8 septembre 2017, la première conférence relative à « une approche franco-belge de la lutte contre la radicalisation » s'est tenue au Palais provincial de Mons. Cette journée, co-organisée par les services de la préfecture du Nord et les autorités fédérales et provinciales belges a réuni une soixantaine d’interlocuteurs incontournables en matière de lutte contre la radicalisation : bourgmestres, élus de part et d’autre de la frontière, acteurs institutionnels et associatifs…

Le service de police néerlandais en charge de la coordination nationale en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme était également présent.

L’objectif de la conférence a été clairement annoncé : échanger sur les méthodes de prévention et d'appréhension du phénomène de radicalisation, propres à chaque pays, et inciter les élus à développer le partenariat avec les services de l’État engagés sur les dispositifs de prévention de la radicalisation.

La journée a ainsi débuté par les discours d’ouverture de Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet de la zone de défense et de sécurité Nord, préfet du Nord, de Carl Decaluwé, gouverneur de Flandre occidentale, et de Tommy Leclercq, gouverneur du Hainaut. Chacun a ainsi pu saluer le travail réalisé pour organiser cette rencontre et insister sur la place qu’il convient d’accorder à la coopération transfrontalière en matière de lutte contre la radicalisation que cette conférence a vocation à impulser.

Dans son discours d’ouverture, Michel Lalande a rappelé que "depuis les attentats de New York le 11 septembre 2001, le terrorisme international est devenu de plus en plus local et endogène. Face à cette menace, la coopération internationale et frontalière est donc plus que jamais une nécessité, de même que le partage des bonnes pratiques".

Il a ensuite évoqué les problématiques liées à la prévention de la radicalisation et à l’accompagnement des personnes en voie de radicalisation. Il a appelé de ses vœux la création d’outils et de méthodes d’intervention communes, avant de préciser enfin que, dans le cadre du congrès des maires du Nord qui se déroulera le 12 octobre 2017, une table ronde sur le thème de la prévention de la radicalisation et le rôle des élus sera organisée.

Quatre thématiques ont ensuite été abordées lors des ateliers réunis simultanément au cours de l’après-midi : la détection, les mineurs, le désengagement, les défis à venir.

La clôture de la conférence est intervenue en fin de journée, en présence de Mme Claude-France Arnould, ambassadeur de France en Belgique, et de M. Vincent Mertens de Wilmars, ambassadeur de Belgique en France. La richesse des travaux engagés lors de cette journée a été unanimement saluée.

     

Partager :