Actualité

Entreprise - Le préfet visite les Fonderies de Sougland

Mise à jour : 07 juillet 2017

Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, s’est rendu le 6 juillet 2017 sur le site de la plus ancienne entreprise industrielle des Hauts-de-France : les Fonderies de Sougland, à Saint-Michel dans l’Aisne, dont l’origine remonte à 1543. Cette visite a été l’occasion d’apprécier sur le terrain l’efficacité des dispositifs mis en place par l’État pour accompagner le développement par l’innovation des PMEPetites et moyennes entreprises et assurer leur pérennité.

Le préfet a souligné la capacité de cette entreprise, veille de près de 500 ans, à relever à travers le temps de nouveaux challenges et à se préparer aujourd'hui à l’industrie du futur  « Les fonderies de Sougland démontrent qu’une entreprise appartenant à un secteur d’activité traditionnel, la métallurgie, peut évoluer avec son temps, et que l’innovation n’est pas réservée qu’aux start-up ».
 
Depuis 2015, les Fonderies de Sougland mettent en œuvre leur projet stratégique de développement « Sougland CAP 2018 » centré sur la création de valeur en intégrant une démarche « 3I » : investissement, innovation, international. Elles ambitionnent de doubler leur chiffre d’affaires d’ici 2020 notamment grâce au développement à l’international.
 
Pour soutenir cette stratégie de développement, et plus précisément son volet innovation, l’État et le conseil régional ont mobilisé en 2015-2016, près de 500 000 euros via le partenariat régional d’innovation. C'est ce soutien qui a permis à l'entreprise de s'engager dans un nouveau programme intitulé PilHot (projets pour le développement d'aciers à résistance élevée à haute température).
 
Le partenariat régional d'innovation en Hauts-de-France
En 2015, les anciennes régions du Nord et Pas-de-Calais et de Picardie ont été retenues pour expérimenter, dans le périmètre de ce qui allait devenir la région Hauts-de-France, une action intitulée partenariat régional d'Innovation (PRI).
Doté de 20 millions d’euros (10 millions de crédits État issus du Programme d'investissements d'avenir (PIA) et 10 millions de crédits du conseil régional), son objectif est de financer des projets innovants portés par des PMEPetites et moyennes entreprises régionales et relevant d'un domaine stratégique : santé ; alimentation ; internet des objets ; chimie, matériaux et recyclage ; images numériques et industries créatives ; énergie ; transports et (éco)mobilité, plus un axe transversal, usine du futur.
 
101 projets innovants ont pu être soutenus pour un montant de près de 20 millions d’euros, sur les 40 millions d’euros d’investissements éligibles. Le PRI a permis la création de 406 emplois et concerné un effectif global de 4 700 salariés.

    

Partager :