Actualité

Patrimoine mondial de l’Unesco - Baptême d’une rame de tramway Bassin minier

Mise à jour : 06 mars 2017

Le baptême de la première rame de tramway Bassin minier Patrimoine mondial a eu lieu ce samedi 4 mars 2017, au dépôt tramway Transvilles à Valenciennes, en présence de Thierry Devimeux, sous-préfet de Valenciennes, et de nombreux représentants et acteurs du territoire.

Au total, huit visuels représentant un élément emblématique du périmètre d’inscription (chevalement, terril, cité minière) créés pour l’occasion ont été dévoilés en avant-première aux élus et représentants de l’Etat et des collectivités présents.

A cette occasion, des parrains ou marraines ont été choisis pour les baptiser.

L’inauguration a été ponctuée, le matin, de prises de parole de chacun des financeurs et partenaires de l’opération. L’après-midi, une visite guidée de découverte en tramway des différents sites patrimoniaux a été proposée.

A partir du 4 mars, les habitants découvriront sur leurs rames de tramway et bus, les huit visuels dévoilés au fur et à mesure des semaines. Un jeu sera ouvert à tous pour gagner des cadeaux, à l’occasion des 5 ans de l’inscription du Bassin minier au Patrimoine mondial de l’Unesco qui aura lieu le 30 juin prochain.

C’est une première en France, pour un site inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco, qu’un réseau de transports en commun s’approprie cette inscription.

Le SIMOUV, syndicat intercommunal de mobilité et d’organisation urbaine du Valenciennois, qui a confié l’exploitation de son réseau à RATP Dev, sous le nom commercial de Transvilles, a lancé une opération de grande envergure sur 6 rames de tramway et 2 de bus pour matérialiser l’inscription du Bassin minier au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Cette signalétique sur le réseau sera accompagnée, sur les arrêts des stations concernées, d’affiches invitant l’usager à l’aide d’informations pratiques à découvrir des sites faisant partie du périmètre de l’inscription, à quelques pas de là.

L’objectif est d’éveiller la curiosité de chacun sur ce patrimoine minier, aujourd’hui Patrimoine mondial. La signalétique est, pour les habitants et les visiteurs du Bassin minier, la première matérialisation dans le paysage de l’inscription du territoire au Patrimoine mondial. C’est aussi un outil de sensibilisation, d’information, de compréhension des valeurs de ce statut « Patrimoine mondial » dont la Mission Bassin Minier, en tant que co-gestionnaire avec l’Etat, est la garante.

Partager :