Actualité

État : un plan d’investissement de 50 milliards d’euros

Mise à jour : 04 août 2017

© RTL

Comme annoncé lors de son discours de politique générale, le Premier ministre Édouard Philippe a présenté le mercredi 2 août en conseil des ministres le grand plan d’investissement de 50 milliards d’euros promis par Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle.

Présenté comme une « initiative majeure de la mandature » par le Premier ministre, le grand plan d’investissement poursuit trois objectifs : « rehausser le potentiel économique et le niveau de l’emploi ; accélérer la transition écologique de l’économie ; réduire durablement le niveau de dépenses publiques, en stimulant la transformation des services publics et en accompagnant la mise en œuvre des réformes structurelles ».

Il servira ainsi à financer des actions pour atteindre les priorités suivantes :

  • le développement des compétences, pour faciliter l’accès à l’emploi (notamment pour les chômeurs de longue durée et les jeunes sans qualifications) ;
  • l’accélération de la transition écologique  ;
  • la redéfinition de la politique de transport, « en insistant sur les nouveaux modes de mobilité » ;
  • la stimulation de la montée en gamme des filières agricoles ;
  • la transformation de l’action publique ;
  • la modernisation du système de santé.

Ce plan s’appuiera par ailleurs sur le programme pour les investissements d’avenirs (PIA), chargé de valoriser l’enseignement supérieur et la recherche, ainsi que de stimuler l’innovation et la modernisation des entreprises. 

Conseiller économique d’Emmanuel Macron pendant la campagne, Jean Pisani-Ferry sera en charge de la préfiguration de ce plan.

Échéances à venir :

Septembre : Conférence de l’investissement organisée par le Premier ministre avec tous les ministres et les partenaires du grand plan d’investissement.
Décembre : Intégration du plan dans la loi de programmation des finances publiques.
Courant 2018 : Mises en œuvre des premières actions du plan dans le cadre de la loi de finances.

-

En savoir plus :

Voir le compte-rendu sur le site du gouvernement

Partager :