RÉSERVE OPÉRATIONNELLE – Plus de 1 700 réservistes en gendarmerie mobilisables en Île-de-France pour assurer la défense publique des Franciliens

Mise à jour : 27 décembre 2016

© Gendarmerie nationale

La gendarmerie en Île-de-France, ce sont 11 000 hommes et femmes mobilisés au quotidien pour assurer la sécurité de près de 5 millions d'habitants en zone rurale et péri-urbaine de la région capitale.
Mais c’est aussi 2 000 réservistes issus de la société civile, formés, équipés, mobilisables en renfort pour appuyer les services de l’État dans l’accomplissement de leurs missions.

Dans le contexte particulier d’État d’urgence que notre pays connaît depuis plus d’un an, le ministère de l’Intérieur a lancé un appel à volontaires pour les citoyens souhaitant devenir réservistes en gendarmerie. Ces réservistes constituent une force vive indispensable pour notre pays. L’objectif ? Recruter 10 000 réservistes supplémentaires en France afin de disposer d’une force mobilisable et disponible pour renforcer les gendarmes dans leur mission au quotidien, mais aussi en cas de besoins ponctuels.

Des réservistes au service de la sûreté publique

Le 14 décembre dernier, le général de division Jean-Marc Loubès, commandant de la région de gendarmerie d’Île-de-France, commandant la gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité de Paris, est intervenu au Comité d’administration régional (CAR) pour présenter aux préfets et directeurs régionaux cette ressource humaine de qualité, qui peut être mise à la disposition des services de l’État jusqu’à 25 jours par an.

Ainsi par exemple, grâce à une convention signée entre la préfecture de police et la gendarmerie d’'Île-de-France, des réservistes de la gendarmerie patrouillent en renfort dans les lieux publics à Paris au moment des fêtes de fin d’année.

La SNCF a elle aussi passé une convention avec la gendarmerie d’Île-de-France pour confier certains contrôles dans les RER à des réservistes opérationnels.

À cela s’ajoute une centaine de réservistes citoyens, bénévoles issus de la société civile : ingénieurs, experts… qui ne portent ni arme ni uniforme mais qui transmettent leurs savoir-faire, leurs expertises et leurs réflexions à la gendarmerie, notamment dans les dossiers d’intelligence économique et de cyber-sécurité.

Devenir réserviste en gendarmerie : comment postuler ?

Tous les renseignements sont disponibles sur : http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/

Partager :