TRANSPORTS - Signature du protocole de la RN 10 à Trappes : l’État contribue à hauteur de 42 millions d’euros

Mise à jour : 27 décembre 2016

© DR

Le 14 décembre dernier, Jean-François Carenco, préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris, et Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, ont signé le protocole d’accord pour le financement de l’effacement de la route nationale 10 (RN 10) en traversée de Trappes-en-Yvelines.

Inscrit dans le Contrat de Plan État-Région 2015-2020, ce protocole constitue un premier acte d’engagement des acteurs qui participent au financement de ce projet d’aménagement à Trappes-en-Yvelines, aménagement attendu depuis tant d’années. Les services de l'État dans les Yvelines ont organisé depuis plusieurs mois la concertation entre les acteurs permettant le montage financier de l'opération.

Un projet financé à hauteur de 95 millions

Par ce protocole, les cinq cofinanceurs se sont engagés à participer au financement de ce projet pour un montant total évalué à 95 millions d’euros répartis selon le plan de financement suivant :

  • État : 42 millions d’euros ;
  • conseil régional d’Île-de-France : 27,5 millions d’euros ;
  • conseil départemental des Yvelines : 10 millions d’euros ;
  • Saint-Quentin-en-Yvelines : 13,5 millions d’euros ;
  • ville de Trappes-en-Yvelines : 2 millions d’euros.

Jean-François Carenco a rappelé « l’importance de ce projet d’aménagement qui contribue à l’amélioration de la qualité de vie et des conditions de circulation des Franciliens dans ce territoire où vivent plus de 30 000 personnes ».

Des engagements forts en termes d’aménagement urbain

La requalification de la RN 10 à Trappes-en-Yvelines constitue un enjeu clé pour l’aménagement du plateau urbain et doit répondre à trois priorités :

  • rétablir les échanges entre les quartiers de la ville, la gare et les pôles d’emploi locaux et régionaux et ainsi minimiser les effets de coupure urbaine ;
  • améliorer les conditions de circulation pour diminuer les congestions et réduire les nuisances ressenties par les riverains (sécurité, qualité de l’air, nuisances sonores…) ;
  • intégrer la circulation des transports en commun, des cycles et des piétons.

Un projet inscrit dans un plan d’urbanisation plus large

Le projet d’effacement de la route nationale 10 s’inscrit dans un projet d’aménagement de surface du plateau urbain de Trappes-en-Yvelines prévoyant notamment l’aménagement d’une place centrale piétonnisée dans le prolongement du parvis de la mairie, le développement de modes de déplacements doux et d’un site propre pour les bus.

La RN10 est un axe structurant de la région francilienne en matière de transit avec les autoroutes, d’échanges avec les territoires limitrophes et de desserte des quartiers et des zones d’activités. Le projet de requalification est soumis à enquête publique, qui a pris fin le 17 décembre 2016, avant une mise en chantier envisagée à l’automne 2018 pour un complet achèvement prévu en 2021.

En savoir +

www.dir.ile-defrance.developpement-durable.gouv.fr

Partager :