JO 2024 – Visite cruciale de la commission d’évaluation du CIO !

Mise à jour : 30 mai 2017

Visite du CIO en mai 2017 - © DR

À quelques semaines de l’attribution des Jeux olympiques et paralympiques de 2024 par le Comité international olympique (CIO), les services de l’État et ses partenaires sont plus que jamais mobilisés autour de la candidature de Paris.

Après s’être rendu à Los Angeles, la commission d’évaluation du CIO s’est déplacée à Paris du 13 au 16 mai derniers. Cette visite était capitale dans le processus de sélection et tous les services de l’État étaient mobilisés pour l’occasion. En effet, cette « épreuve de terrain » est déterminante dans l’aide au choix de la ville hôte. Présidée par Patrick Baumann (Secrétaire général de la Fédération internationale de basket-ball), la Commission, composée de 13 membres du CIO et de quatorze experts, est mandatée par le CIO pour analyser les projets des villes candidates et inspecter les sites de chaque ville afin de rendre un rapport d’évaluation qui sera rendu public le 5 juillet.

La Préfecture de région a été particulièrement impliquée dans l’accueil de la Commission d’évaluation préparée en étroite coopération avec la Préfecture de police.
Lors de la présence de la Commission à Paris, le préfet, secrétaire général pour les affaires régionales est intervenu, en tant que représentant de l’État, lors des auditions techniques. Sa contribution a porté notamment sur la préparation de la loi  olympique, sur la Solidéo (Société de livraison des ouvrages olympiques) ainsi que sur les engagements pris par l’État dans le cadre de la candidature.

Le préfet de police a, quant à lui, traité des questions de sécurité. Tous deux ont également participé aux séquences et cérémonies protocolaires. Ces auditions, mais plus largement les différentes séquences organisées pendant la présence de la Commission, ont illustré l’unité des pouvoirs publics qui accompagne la candidature depuis son lancement.

À l’occasion de cette visite qui s’est terminée par une rencontre avec Emmanuel Macron, Président de la République, les membres du CIO ont pu apprécier la qualité des sites d’accueil des épreuves sportives.

Paris, une candidature aux nombreux atouts

À l’occasion de ces trois journées, les représentants de l’État aux côtés des membres du comité de candidature et des représentants des collectivités impliquées ont pu mettre en avant les atouts de la candidature visant à promouvoir les Jeux les plus durables et solidaires en s’appuyant notamment sur une stratégie environnementale ambitieuse, tout en garantissant un héritage fort avec des infrastructures utiles au service des populations. Cette visite aura été l’occasion de démontrer le sérieux de la candidature ainsi que son degré de préparation.  

Les services de l’État et le Groupement d’intérêt public (GIP) Paris 2024 ont mis en valeur les atouts de Paris pour organiser les Jeux olympiques et paralympiques de 2024 et notamment l’existence de sites prestigieux comme le Stade de France ou Roland-Garros, situés quasiment tous dans un rayon de 10 km autour du village.
Tout un pays est désormais suspendu à la décision du CIO qui sera prise le 13 septembre pour savoir si la flamme des Jeux illuminera le ciel parisien en 2024.

Journée olympique mondiale à Paris le 23 juin

Le 23 juin prochain se tiendra la Journée olympique mondiale. À l’initiative du comité de candidature de Paris 2024, de l’État, de  la Ville de Paris, et du Comité national olympique sportif français (CNOSF), le cœur de Paris va se métamorphoser les 23 et 24 juin prochains en un parc olympique éphémère, dédié à la célébration du sport et de l’olympisme.

L'objectif est de montrer à quel point Paris, plus que toute autre ville dans le monde, sait partager l’amour de l’olympisme et de la pratique sportive avec le plus grand nombre, dans un esprit de fête et de joie.

Pendant ces deux jours, les Parisiens et les visiteurs, petits et grands, sont invités à venir s’initier gratuitement à plus d’une trentaine de disciplines sportives olympiques et paralympiques, assister à des démonstrations et rencontrer de nombreux athlètes français.

Pas moins de dix zones d’activités sportives et culturelles seront aménagées et accessibles à tous, qui incluront le parc Rives de Seine, le Louvre, la place de la Concorde, les Invalides, le pavillon de l'Arsenal et son mur d'escalade de 12 m ou encore le Petit et le Grand Palais. Des installations spectaculaires sont prévues avec notamment une piste d’athlétisme flottante entre le pont Alexandre-III – sur lequel sera également fixé un plongeoir – et celui des Invalides.

Les locaux de la préfecture d’Île-de-France aux couleurs de Paris 2024

Le 10 mai dernier, un totem dédié à la candidature de Paris comme ville-hôte des Jeux Olympiques 2024 a été installé dans le hall de la préfecture de la région d'Île-de-France, préfecture de Paris. Ce totem restera dans le hall du Ponant jusqu’au 13 septembre 2017, soit au moment de l’annonce, à Lima au Pérou, du nom de la ville qui accueillera les Jeux Olympiques d’été.
Cette installation témoigne de la mobilisation du Président de la République, du gouvernement, des services de l’État, et plus particulièrement du SGARSecrétariat général pour les affaires régionales, conscients de la formidable opportunité que représenterait le choix de la capitale française comme ville-hôte pour rassembler les Franciliens et renforcer l’image de la France dans le monde.
C’est en effet le préfet de région, membre du GIP 2024, qui coordonne l’action des services de l’État, gère la relation avec les collectivités territoriales, assure le montage financier et travaille à l’écriture de la future loi olympique et paralympique.

Partager :