Exposition universelle 2025 : la candidature française avance !

Mise à jour : 13 juillet 2017

La France est candidate à l'organisation de l'Exposition universelle de 2025. En compétition avec d'autres sites, Paris-Saclay a été choisi pour porter la candidature de la France ce mercredi 12 juillet.

La dernière Exposition universelle à Paris a eu lieu en 1937. Elle avait donné lieu à un vaste foisonnement culturel : Pablo Picasso avait exposé le célèbre tableau Guernica dans le pavillon de l’Espagne républicaine et le musée d’Art moderne de Paris avait été inauguré à cette occasion. L’évènement avait également exhibé les progrès technologiques de la  France tels que les trains et les voitures électriques, laissant dans son sillage un héritage tangible et durable.

-

-

Depuis, Paris n’a pas eu d’autre candidature aboutie pour l’accueil d’une Exposition universelle. L’idée n’est toutefois pas de cultiver un sentiment de nostalgie ; 2025 annonce un souffle de renouveau, une impulsion pour que la France rayonne à l’international. Erik Orsenna de l’Académie française qui soutient officiellement la candidature de la France pour l’Exposition de 2025 partage cette vision. « Il faut réveiller la folie de la France » déclare-t-il, voulant à tout prix légitimer Paris comme un symbole de modernité et d’avant-garde.

« La connaissance à partager, la planète à protéger »

Le thème choisi pour 2025 est ancré dans l’actualité et soulève des objectifs d’envergure mondiale: « La connaissance à partager, la planète à protéger ». Ce thème n’est pas anodin car 2025 marquera le dixième anniversaire de l’accord de Paris sur le climat de 2015. L’Exposition universelle sera ainsi une vitrine de solutions innovantes face aux défis environnementaux et servira également de lieu d’interaction entre les progrès technologiques des quatre coins du globe.

Pour le moment, l’Exposition universelle de 2025 a mobilisé les candidatures de la Russie, de l’Azerbaïdjan et surtout celle du Japon pour la ville d’Osaka. Cette dernière est perçue comme la rivale principale de Paris lié au dynamisme de sa recherche et développement. L’exposition est prévue pour une durée de six mois (de mai à octobre 2025) accueillant à cette occasion entre 40 et 50 millions de visiteurs avec 400 à 500.000 visiteurs sur les journées les plus denses.

Un calendrier politique et technique chargé pour la France jusqu’en 2018

Une campagne de sensibilisation nationale qui mobilise toujours plus d’acteurs pour 2025

 

Le dépôt de la candidature française auprès du Bureau International des Expositions (BIE) s’est effectué avec le soutien du gouvernement français en avril 2016. Après cette officialisation de la candidature d’« Expo France 2025 », une tournée nationale dans 16 grandes villes de France a œuvré à la mobilisation d’un maximum de Français.

C’est à cette occasion que la diversité des acteurs soutenant l’Exposition de 2025 à été révélée, donnant un surcroît d’unicité à la candidature. Les entreprises ( Engie, Renault et le club des PMEPetites et moyennes entreprises ), les associations (EPAEtablissement public d'aménagement France / Club du Digital Media), les parlementaires (Elisabeth Guigou  Députée de Seine-Saint-Denis) mais aussi des personnes de la société civile (étudiants, chefs d’entreprises familiales, artistes) manifestent tous leur engouement pour 2025.

Le choix du site d’accueil : une étape actuelle et décisive

Plusieurs éléments d’analyse sont à prendre en compte lors de ces visites, autant sur le plan logistique (accessibilité/sécurité) que symbolique (compatibilité du site avec le thème de l’Exposition). Ces quatre lieux revendiquent leur spécificité géographique et identitaire et doivent allier retombées économiques ponctuelles à des objectifs sociaux et environnementaux de long terme.

Les visites duraient 2h30, intervalle durant lequel des personnalités institutionnelles diverses (maires, conseillers territoriaux, conseillers municipaux) étaient amenées à défendre la candidature de leur territoire. Ces visites ont servi à visualiser les futurs emplacements du Village global, des pavillons résidentiels et des aménagements sportifs et culturels de chaque site. L’idée était de montrer les moyens et la créativité des villes au-delà du périphérique en matière d’aménagement.

Le Canal de l’Ourcq a cherché à valoriser ses friches industrielles reconverties en espaces écologiques  et pédagogiques tandis que le plateau de Saclay faisait valoir la technologie de pointe de ses quartiers résidentiels, notamment avec un wifi spécial sortant des lampadaires : le « lifi ». Quant aux sites visités le vendredi 2 juin, le Triangle de Gonesse a mis en exergue son cluster dynamique d’entreprises internationales et le Val d’Europe a souligné sa forte connectivité et ses atouts sécuritaires indispensables pour un évènement d’une telle envergure.

Si la France est désignée pour accueillir l'Exposition universelle de 2025, Paris-Saclay (Essonne) sera le centre de l'événement. Le site a été préféré ce mercredi 12 juillet par le comité Expofrance 2025.
Le comité précise avoir choisi Paris-Saclay car il répondait notamment aux critères de "faisabilité technique, accessibilité, sécurité, durabilité, qualité environnementale, impact sur les finances publiques, capacité du site à participer à l'héritage de l'Exposition universelle".

-

Échéances à venir

  • Le rapport d’analyse du GIP concernant le choix du site-hôte sera rendu public dès le début du mois de juillet.
  • Une tournée internationale de promotion du projet auprès des 169 États membres du Bureau International des Expositions (BIE) est de rigueur jusqu’en 2018.
  • L’Automne 2018 marquera la désignation de la ville d’accueil par le BIE suite au vote des 169 États selon le principe d’un État, une voix.

-

ZOOM : Une Exposition universelle qui s’exporte dans toute la France

L’Exposition universelle de 2025 se centralise dans le célèbre « Village global » situé à Paris. Cependant, des « Forums thématiques » répartis sur plusieurs sites et un catalogue de « Détours » dans toute la France contribuent également à étayer cet évènement. Ainsi, c’est une expérience collectivement vécue par l’ensemble des Français.
Le Village global est le cœur de l’Exposition. Il doit valoriser équitablement tous les pays qui exposent, doit assurer une forte convivialité et proposer un projet de reconversion durable du site.

-

-

Les forums thématiques touchent à des grands enjeux mondiaux (santé, culture, environnement) associés aux spécialisations des grandes villes françaises telles que Lille, Strasbourg, Nancy, Marseille, Montpellier.

-

-

« Les « Détours » de l’Exposition universelle représentent une plus-value importante pour notre candidature et pour l’image et l’attractivité de notre pays. L’organisation de l’Exposition universelle de 2025 sera une formidable occasion de faire découvrir au monde entier notre patrimoine, la diversité de nos paysages, nos spécialités culinaires et savoir-faire locaux » déclare le Président d’Expo France 2025, monsieur Jean-Christophe Fromantin.

-

-

Couplée aux Jeux olympiques de 2024, l’Exposition universelle l’année suivante sera un accélérateur de développement et d’innovation, confirmant la place prépondérante de la France dans un monde globalisé.

Partager :