Lancement d’un nouveau programme de renouvellement urbain d’intérêt régional à Tremblay-en-France

Mise à jour : 20 novembre 2018

Michel Cadot, préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris, en présence de Pierre-André Durand, préfet de Seine-Saint-Denis et de Geoffroy Didier, vice-président au conseil régional d’Île-de-France, ainsi que de Bruno Beschizza, président de Paris Terre d’Envol et de François Asensi, maire de Tremblay-en-France (93), a signé le 19 novembre dernier la déclaration d’engagement du premier programme de renouvellement urbain d’intérêt régional (PRIR) en Île-de-France, à Tremblay-en-France. Cette opération de 4,5 millions d’euros s’inscrit dans le cadre du nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU).

Améliorer la qualité de vie des habitants

Fruit de la concertation entre l’État, les collectivités territoriales et les habitants, cette opération d’aménagement permettra d’améliorer la qualité de vie et de renforcer l’attractivité et la mixité sociale des quartiers concernés. Ce programme prévoit un aménagement du quartier Chastillon-Paix, la création de nouvelles liaisons avec les autres grands projets de la ville tels que l’extension des pistes cyclables et du très haut-débit ainsi que le renforcement de l’attractivité du centre-ville par une politique de logement et de revitalisation commerciale cohérente.

Afin de favoriser la mixité sociale, le programme prévoit la démolition de deux tours situées aux 22 et 24 avenue de la Paix ainsi que la construction de nouvelles résidences dans le centre-ville, lesquelles comprendront 428 logements dont 364 seront en accession à la propriété. Dans le même objectif, 5 opérations de reconstitution des logements sociaux démolis sont aussi prévues en dehors des quartiers prioritaires de la ville.

« Je me réjouis du lancement de ce programme qui préfigure les 42 autres opérations de ce type qui entreront dans une phase opérationnelle d’ici la fin de l’année 2019 en Île-de-France. Le renouvellement urbain ne se limite pas à la démolition ou à la reconstruction de logements. Ces grands projets permettent de construire les villes de demain, plus inclusives, plus mixtes, mieux équipées et plus ouvertes sur l’extérieur. Elles sont un gage de cohésion républicaine » déclare Michel Cadot, préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris.