Transports du quotidien

Mise à jour : 05 février 2019

La modernisation des transports du quotidien est une priorité forte de l'État et fait l'objet d'investissements publics sur l'ensemble de la région.  Avec 8,5 millions de voyageurs qui empruntent quotidiennement les transports en commun en Île-de-France, la modernisation et l'extension du réseau apparaissent indispensables pour répondre aux besoins de mobilité des franciliens et renforcer l'attractivité et le développement équilibré des territoires.

Améliorer les mobilités des usagers franciliens

Améliorer les mobilités des usagers franciliens, c'est :

- renforcer l'égalité des territoires en vue de redessiner la région dans la logique d'un meilleur équiibre entre l'Est et l'Ouest, entre Paris et sa banlieue, entre territoires riches et pauvres.

- un enjeu de qualité de vie pour que le réseau soit plus fiable, plus confortable et apporte une meilleure qualité de service aux usagers. Le métro automatique du Grand Paris Express fera ainsi gagner en moyenne 7 minutes et 90% des Franciliens habiteront à moins de 2km d'une gare;

- un enjeu de solidarité au sein de la région, par le désenclavement des territoires les plus pauvres qui ont besoin d'un accès facilité aux zones d'emploi ;

- un enjeu d'attractivité de l'Île-de-France et de la France, car le développement équilibré de la région capitale est un sujet d'intérêt national et de rayonnement mondial ;

- un enjeu d'emploi essentiel, avec entre 15 000 et 20 000 emplois induits chaque année par les travaux.

Le Grand Paris Express : le métro de demain

Le métro du Grand Paris Express est conçu comme un modèle en termes d'efficacité énergétique et d'empreinte environnementale. De nombreuses études ont été réalisées pour prendre en compte différents critères environnementaux. Cela se traduit par une série d'engagements qui s'imposent à la Société du Grand Paris, à toutes les entreprises partenaires et aux architectes.

Le métro du Grand Paris est ainsi pensé comme un laboratoire d'innovation pour le développement d'une métropole durable (les transports représentent en effet 34% des émissions de gaz à effet de serre). Tous les métros du Grand Paris, disposeront, par exemple, d'une régulation thermique et de systèmes de récupération d'énergie au freinage.

Réduction du temps de transport : améliorer le quotidien des Franciliens

Le métro devrait offrir une vitesse commerciale très élevée, de 55 à 65km/h sur les lignes 15,16 et 17. À titre de comparaison, la vitesse commerciale du RER A est de 49km/h et celle du métro parisien à l'heure d'affluence entre 21 et 27km/h (mais près de 40km/h pour la ligne 14).

Le CDG Express

la liaison CDG Express permettra de relier directement, en une vingtaine de minutes, l'aéroport Charles de Gaulle et la gare de l'Est. Ce projet confortera l'attractivité du premier aéroport français et deuxième aéroport européen. Il contribuera également à désengorger le RER B et à réduire la circulation au nord de Paris. La mise en service de cette liaison est prévue pour 2023.

Plus d'informations sur le CDG Express, cliquer ICI.

Le préfet de la région d'Île-de-France, préfet de Paris, Michel Cadot, a été mandaté par la ministre des Transports, Elisabeth Borne, pour mener une mission de concertation sur le CDG Express. Il a rencontré élus et associations d'usagers en janvier 2019. Le préfet a remis son rapport à la ministre en février 2019, consultable ci-dessous :

-

Pour en savoir plus

Transports : inauguration du prolongement du T3b Porte de la Chapelle – Porte d’Asnières

Transports : baptême du tunnelier d'Eole

Forum Pro’Mobilité : accompagner les entreprises et administrations pour leur plan de mobilité

Projet d’extension du tramway T3 de Porte d’Asnières à Porte Dauphine : enquête publique