Aménagement / Équipement / Transport

Mise à jour : 06 décembre 2015

Les 12 millions d'habitants que comptabilise l’Île-de France effectuent en moyenne 3,4 déplacements par jour pour une durée quotidienne d’1h20. Ces chiffres s’expliquent à la fois par une éloignement souvent plus significatif qu'ailleurs entre le lieu de travail et le lieu de résidence, et par la densité importante de la population francilienne.

En termes d’équipement et d’aménagement du territoire régional et départemental, qu’il s’agisse du réseau de transport collectif francilien ou du réseau routier, quotidiennement fréquenté par 4 millions d’usagers, les priorités s’orientent principalement autour de la sécurité, la viabilité et le confort des Franciliens. Ils intègrent également les défis relatifs au développement durable et s'inscrivent dans le cadre du développement de la région capitale.

Mais la densité de la population francilienne implique que l’action de l'État en Île-de-France prenne aussi en considération l’existence de disparités sociales et spatiales dans la région, se traduisant notamment par un accès aux services plus ou moins aisé, des difficultés à se loger et  une exposition aux risques et aux nuisances plus importante par endroits. Dans ces conditions, l’aménagement durable du territoire, dans une logique facilitant le développement économique des territoires, est associé en Ile-de-France aux besoins de construction de logements, à la nécessité de prendre en charge l’accueil des populations nouvelles et à la mise à disposition d'équipements propres à développer une certaine qualité de vie,  tout en veillant à une utilisation respectueuse des ressources et des territoires.

En tant que représentant de l'État, le préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris, exerce sa compétence  en matière d’aménagement, d’équipement et de transports pour ses missions régionales à travers la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Équipement et de l’Aménagement d’Île-de-France ( DRIEA  ). Pour répondre à l’ensemble des problématiques spécifiques à l’Île-de-France dans ces domaines, les projets sont menés en réalisant les interactions nécessaires avec la Direction régionale et interdépartementale de l’hébergement et du logement( DRIHL  ) et la Direction régionale de la Cohésion Sociale, de la Jeunesse et des Sports ( DRJSCS  ).

Par ailleurs, pour renforcer l’attractivité du territoire et son développement économique et social, le préfet de région prépare et signe avec le président du Conseil régional le contrat de projets État-Région , qui détermine les engagements des deux partenaires pour sept ans. Il est ainsi associé depuis septembre 2005 à l’élaboration du schéma directeur de la région d’Île-de-France qui définit les grandes orientations de l’aménagement et du développement régional. Le préfet de région contribue également à la mise en place des Opérations d’intérêt national et des pôles de compétitivité depuis novembre 2005, date à laquelle le Premier ministre lui a donné mandat pour étudier, en concertation avec les collectivités locales, les conditions de mise en place de trois " grandes opérations d'urbanisme d'intérêt national " en Île-de-France, sur les territoires de " Seine-amont ", " Massy, Saclay, Versailles, Saint Quentin-en-Yvelines " et " Seine-aval ". Enfin, le préfet de région est compétent en matière d’aménagement, d’urbanisme et de gestion des ressources en eau du Bassin Seine-Normandie.

Au niveau départemental, en l’absence de direction départementale des territoires à Paris, le préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris s’appuie sur une Unité Territoriale de la DRIEA. Il convient néanmoins de noter que la circulation et les transports à Paris relèvent de la  compétence dans ce département  de  la  préfecture de police  et de la  ville de Paris  .

L’Unité territoriale de la DRIEA/UTEA 75 est située au 5 rue Leblanc 75911 Paris cedex 15.