Actualité

La culture comme vecteur d’enseignement pour des jeunes sous main de justice

Mise à jour : 26 avril 2016

Cours de re - création, partenariat entre la PJJ et l’Éducation nationale, la culture comme vecteur d’enseignement pour des jeunes sous main de justice

Communiqué de presse - 26 avril 2016

La PJJ (Protection judiciaire de la jeunesse) et l’Éducation nationale ont signé une convention pour permettre à des jeunes suivis par la PJJ de participer au projet artistique de Cours de re-création  organisé dans le cadre du Festival d’Automne, afin de leur permettre de découvrir et de partager l’art contemporain.

Une dizaine de jeunes, sous main de justice, âgés de 15 à 18 ans, ont ainsi pu bénéficier de ce programme.

Une belle initiative saluée par Jean-François Carenco, préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris, car « l’art participe au développement des relations intergénérationnelles et renforce la cohésion sociale, en permettant à des jeunes de reprendre place dans leur propre vie ».

Un accompagnement culturel par l’art contemporain, pendant 7 mois

Grâce au partenariat développé entre la PJJ et l’Éducation nationale, une dizaine de jeunes en grande difficulté participent à ce projet, jusqu’en juin 2016, accompagnés par Florence Chantriaux, professeure technique à l'Unité éducative d'activités de jour (UEAJ) de la Fontaine-au-Roi à Paris.

Pris en charge dans le cadre du module animation, ces adolescents ont travaillé sur l’exposition Bonjour de Ragnar Kjartansson.

En novembre 2015, ils se sont rendus au Palais de Tokyo afin de découvrir l’installation qu’ils ont ensuite retransmise à des élèves de grande section de maternelle, ceux-ci l’ayant par la suite relayée à des plus jeunes.

Au-delà de cette originale transmission, le projet permet aux jeunes suivis par la PJJ de travailler sur l’art et la culture, vecteurs essentiels de lien social et de cohésion.

Le passage de témoin a également eu le mérite de placer la création artistique au centre et ainsi faire pratiquer l’expression à ces jeunes.

Peu à peu, les adolescents se sont laissés prendre au jeu et se sont depuis investis dans le projet.

Un projet de transmission culturel

Ce projet permet à des jeunes âgés, de 4 à 18 ans, de devenir les médiateurs de l’exposition qu’ils ont visitée auprès d’élèves d’autres établissements scolaires et d’âges différents. Ils partagent leurs impressions et ressentis, par le biais de différents supports : dessins, textes, photos, vidéos…

Ce processus fait appel à la réflexion et à l’imagination et amène les jeunes à réfléchir à la manière la plus pertinente de partager et transmettre leur perception de l’art. Les œuvres réalisées seront exposées à la Maison du geste et de l’image, au mois de juin 2016. Cette année, les Cours de re-création sont consacrés à l’exposition de Ragnar Kjartansson et à celle d’Ugo Rondinone, I love JohnGiorno, An Exhibition By Ugo Rondinone, présentées au Palais de Tokyo.

 

Contact presse

Préfecture de Paris et d’Île-de-France
01 82 52 40 25 / pref-communication@paris.gouv.fr
Twitter : https://twitter.com/prefet75_IDF
Google + : https://plus.google.com/+IledefranceGouvFrParis