Dossiers : Emploi / Entreprises / Consommation

Mise à jour : 12 février 2018

La région Île-de-France, qui représente 18,3 % de la population française, contribue à elle seule à 29 % du PIB national et génère 5,4 millions d’emploi. Ses atouts économiques et commerciaux en font une région économique attractive et compétitive. Elle jouit d’un tissu d’entreprises diversifié, concentrant sur son territoire 38 % des sièges sociaux, des groupes de dimension internationale, mais aussi plus d’un quart des PMEPetites et moyennes entreprises et PMIPetites et moyennes industries Protection maternelle et infantile françaises. Les 70.000 entreprises franciliennes disposent d’une main d’œuvre qualifiée, d’un bon niveau pour les technologies de pointe et d’infrastructures de transport parmi les plus importantes d’Europe.

Les mutations économiques sont toutefois plus rapides en Île-de-France que dans d’autres régions françaises, ce qui peut tout aussi bien fragiliser l’économie de certains territoires en impactant fortement l’emploi que créer des opportunités pour les entreprises.

Le préfet d'Ile-de-France prend en charge les enjeux économiques et sociaux de ce territoire en s’appuyant sur la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi ( DIRECCTE  ). L’action de cette direction s’inscrit dans le cadre des orientations stratégiques définies pour l'État en Ile de France par le préfet, et contribue ainsi à  la recherche des meilleurs équilibres entre le développement économique et l’innovation, le développement de l’emploi, la qualité du travail et la sécurité des consommateurs.  Elle comprend  un pôle «Entreprises, Emploi et Économie», dit pôle 3E, « un pôle politique du travail », dit pôle T ; et « un pôle concurrence, consommation, répression des fraudes et métrologie », dit pôle C.

Dans le département de Paris, l’action du préfet de région, préfet de Paris, s’appuie sur  une unité territoriale de la DIRECCTE qui constitue l’unité d’intervention de proximité auprès des entreprises.

L’unité territoriale exerce une capacité d’intervention auprès et sous l’autorité du préfet de région, préfet de Paris, sur les sujets tels que les conflits collectifs, la conduite des actions interministérielles (lutte contre le travail illégal) ou encore l’exercice du pouvoir de décision du préfet sur le champ du travail (dérogations au repos dominical, médiation).

Cette unité territoriale a également en charge l’action régalienne de contrôle confiée à l’inspection du travail qui s'exerce sous l'autorité directe du ministre du travail.

Pour la bonne conduite de ses missions, l’unité territoriale de la DIRECCTE à Paris bénéficie de multiples partenariats (services de l'État,  collectivités locales, partenaires sociaux…). En matière d’emploi, elle collabore notamment avec certains partenaires institutionnels ( Pôle Emploi  ,  Ubifrance  ,  Oséo  ...) dans le but de favoriser l’adéquation des besoins des entreprises et des territoires aux compétences des actifs, de faciliter l’accès et le retour à l’emploi et d’accompagner les demandeurs d’emploi et le contrôle de la formation professionnelle.

Enfin, en ce qui concerne la protection des consommateurs, le pôle C de la DIRECCTEDirection régionale de l'entreprise de la concurrence de la consommation du travail et de l'emploi apporte à la direction départementale interministérielle de la protection des populations de Paris un appui à la réalisation des enquêtes dans le but de veiller à la  sécurité des produits et services, à une information complète et loyale des consommateurs et pour lutter contre les pratiques commerciales abusives. Cette mission s'exerce à Paris, sous l'autorité du préfet de police.

  • page 1/2