Actualité

Une semaine d’actions à la préfecture de la région d’Île-de-France pour lutter contre la violence faite à l’égard des femmes

Mise à jour : 25 novembre 2015

À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes qui se déroule le 25 novembre, Jean-François Carenco, préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris, met en avant les actions du gouvernement pour « qu’aucune violence ne reste sans réponse ». Dans ce cadre, la préfecture de la région d’Île-de-France et Olivier Baour, Délégué régional aux Droits des Femmes et à l’Égalité, ont mis plusieurs actions en place.

Communiqué de presse - 25 novembre 2015

Les actions de la préfecture de la région d’Île-de-France

  • Jusqu’au 25 novembre : une exposition dans le hall de la préfecture apporte un éclairage sur le « cycle des violences conjugales » en s’appuyant sur des productions cinématographiques et télévisuelles contemporaines.
  • Du 16 au 25 novembre, une campagne de sensibilisation a également été lancée auprès des agents de la préfecture pour lutter contre les propos sexistes : des « cartons jaune contre le sexisme » sont distribués aux agents et brandis à toute personne de son entourage qui tiendrait des propos sexistes.
  • Le 27 novembre, de 12h30 à 13h30, le producteur du film L’Emprise , Jean-Benoît Gillig interviendra auprès d’Olivier Baour, délégué régional au droit des femmes et à l’égalité, et échangera avec l’auditoire sur ce thème. Ce film raconte l’histoire vraie d’Alexandra Lange, 33 ans, mère de quatre enfants, qui se retrouve dans le box des accusés de la cour d’Assises de Douai pour le meurtre de son mari, un homme qui l’a battue et torturée pendant leurs dix-sept ans de mariage.

Quelques chiffres

En France, tous les trois jours, une femme meurt sous les coups de son compagnon.

En moyenne chaque année, 83 000 femmes âgées de 18 à 59 ans (contre 13 000 hommes) se déclarent victimes de viols ou de tentatives de viols par une personne qu’elles connaissaient pour 83 % d’entre elles.

En 2014, 143 personnes sont décédées (118 femmes / 25 hommes) à la suite de violences conjugales.

►Seulement 16 % des femmes, qui se déclarent victimes de violences au sein du couple, ont déposé plainte.

► La région Île-de-France comptabilise 13 victimes (18 en 2013), dont 9 pour Paris intra-muros et la petite couronne.

► Pour le département de Paris, 4 femmes sont décédées sous les coups de leur conjoint (3 en 2013 et 3 en 2012)

Quelques dates

Le 17 décembre 1999, l’assemblée générale de l’ONUOrganisation des Nations unies a proclamé que la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes se tiendrait chaque 25 novembre. Le choix de cette date n’est pas le fruit du hasard, c’est en mémoire des trois sœurs Mirabal, militantes dominicaines brutalement assassinées le 25 novembre 1961 sur les ordres du chef de l’État de la République Dominicaine, Rafael Leónidas Trujillo Molina.

Ainsi, chaque année, les gouvernements, les organismes internationaux et les organisations non gouvernementales réitèrent leur engagement en organisant des événements et en mettent en avant des dispositifs pertinents afin de sensibiliser l’opinion public à ce fléau.

En novembre 2013, le gouvernement français a confirmé son engagement pour lutter contre ce drame, en adoptant un quatrième Plan interministériel de lutte contre les violences faites aux femmes. Par ailleurs, la délégation régionale aux droits des femmes et à l’égalité participe à la mise en œuvre de cette politique en Île-de-France.

 

Photos disponibles sur demande au service presse de la préfecture


Contact presse

Préfecture de Paris et d’Île-de-France / 01 82 52 40 25 / pref-communication@paris.gouv.fr
Twitter : https://twitter.com/prefet75_IDF
Google + : https://plus.google.com/+IledefranceGouvFrParis