Actualité

Plan « Action cœur de ville » : 12 villes retenues en Normandie

Mise à jour : 29 mars 2018

Habitat, commerce, emploi, mobilité, patrimoine, tourisme, numérique : le plan « Action cœur de ville » vise à redonner de l’attractivité et du dynamisme aux centres-villes.

12 villes retenues en Normandie

Le plan « Action cœur de ville », destiné à soutenir les villes moyennes du territoire français, a été officiellement lancé par le Premier ministre lors de la conférence nationale des territoires qui s’est tenue le 14 décembre 2017.

Ce 27 mars 2018, Jacques MÉZARD, ministre de la Cohésion des territoires, a dévoilé la liste des 222 villes qui pourront bénéficier de ce plan national. 12 villes normandes figurent dans cette liste :

  • Calvados : Lisieux et Vire ;
  • Eure : Louviers, Vernon et Évreux ;
  • Manche : Cherbourg-en-Cotentin et Saint-Lô ;
  • Orne : Alençon, Flers et Argentan ;
  • Seine-Maritime : Fécamp et Dieppe.

Ces villes pourront engager des actions dès le printemps 2018.

Inventons les cœurs de ville de demain

Les villes moyennes sont un vecteur essentiel de développement de nos territoires. Elles concentrent 23 % de la population française et 26 % de l’emploi.

Le plan « Action cœur de ville » répond à une double ambition : améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et conforter leur rôle de moteur de développement du territoire. Si une ville moyenne se porte bien, c’est l’ensemble du bassin de vie, y compris dans sa composante rurale, qui en bénéficie.

Le plan permettra à chaque ville bénéficiaire de définir un projet de territoire décliné en 5 axes de travail :

  • Réhabiliter et restructurer l’habitat en centre-ville ;
  • Favoriser un développement économique et commercial équilibré ;
  • Développer l’accessibilité, la mobilité et les connexions ;
  • Mettre en valeur les formes urbaines, l’espace public et le patrimoine ;
  • Fournir l’accès aux équipements et services publics.

Plus de 5 milliards d’euros seront mobilisés sur cinq ansdont 1 Md€ de la Caisse des dépôts en fonds propres, 700 M€ en prêts, 1,5 Md€ d’Action Logement et 1,2 Md€ de l’Anah.

Une démarche pragmatique et concertée

« Action cœur de ville » est un plan « sur mesure » : les actions à engager, le calendrier et les financements seront ajustés en fonction des caractéristiques de chaque ville retenue.

Par ailleurs, il s’agit d’une démarche concertée, qui fédérera les collectivités territoriales, les services de l’État et les partenaires publics et privés, au plan local comme au plan national :

  • Au plan local, le maire, en lien avec le président de l’intercommunalité, pilotera la réalisation des actions et présidera le comité de projet installé dans sa commune. Le préfet de département coordonnera les services et mobilisera les moyens de l’État pour le projet;
  • Au plan régional, la préfète de région présidera le comité régional d’engagement réunissant les services de l’État en région, le Conseil régional et les partenaires financiers (Caisse des dépôts, Action Logement, Anah, etc.) ;
  • Au plan national, le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) coordonnera et animera l’ensemble du dispositif.

Pour en savoir plus : http://coeurdeville.gouv.fr

Télécharger le dossier de presse