Un plan d’actions régional pour favoriser l’égalité professionnelle et le développement économique

Mise à jour : 12 juin 2018

Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, Annabelle Viollet, directrice adjointe de la Direction Régionale Nouvelle-Aquitaine de la Caisse des Dépôts, Vincent Thiery, directeur régional Sud-Ouest de BNP Paribas, et Patrick Dufour, membre du directoire de la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes, ont signé la convention relative à la mise en œuvre du Plan d’Actions Régional pour l’entrepreneuriat des femmes en Nouvelle-Aquitaine le mardi 12 juin à 10h à l’Hôtel de Région à Bordeaux.

Il s’agit ainsi pour les cosignataires d’unir leurs efforts dans le cadre d’un Plan d’Actions Régional (PAR) pour promouvoir et développer l’entrepreneuriat des femmes en Nouvelle-Aquitaine, convaincues qu’il constitue à la fois un moyen d’émancipation et un levier pour le développement, la croissance et l’innovation.

Cette convention de partenariat, d’une durée de trois ans (2018-2020), fixe 4 priorités : la création et la reprise d’entreprises par les femmes, de la sensibilisation à l’accompagnement post-création ; l’accompagnement à l’accès aux financements ; le développement des actions dans les territoires fragiles ; et la valorisation de l’entrepreneuriat féminin par la formation et la communication. Elle se fixe également pour objectif de porter la part des femmes créatrices d’entreprise à 45% à terme, et de favoriser la pérennité des entreprises, en augmentant sensiblement la proportion de femmes entrepreneures ayant bénéficié d’une action d’accompagnement post-création.

En outre, les cosignataires et les 61 structures partenaires souhaitent mettre en place des actions concrètes autour de 8 axes prioritaires: la connaissance statistique de l’entrepreneuriat des femmes ; la mise en synergie des différents acteurs ; la sensibilisation des femmes, et en particulier des jeunes, à la création et à la reprise d’entreprise, y compris à l’entrepreneuriat collectif ; l’accompagnement des entrepreneures avec un effort particulier sur la post-création/ reprise ; la facilitation du financement des projets de création/reprise portés par des femmes ; la mobilisation des structures d’hébergement et d’accompagnement collectif sur l’entrepreneuriat par les femmes ; le déploiement d’actions volontaristes en faveur de la création d’entreprise dans les zones rurales et des quartiers prioritaires de la politique de la ville ; et le déploiement d’actions volontaristes dans les domaines de l’innovation sociale, du numérique et de l’économie sociale et solidaire.

Pour déployer ces actions sur l’ensemble du territoire régional, les signataires du PAR s’engagent à mobiliser la somme de 850 000 € sur la durée de la convention, dont 450 000 € financés par le Conseil régional et 150 000 € respectivement apportés par la Direction Régionale aux Droits des Femmes et à l’égalité (DRDFEDirection Régionale aux Droits des Femmes et à l'Égalité) et la Caisse des Dépôts.