Actualité

La French Tech s'étend en région

Mise à jour : 28 juillet 2016

Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique et Axelle Lemaire, secrétaire D’État chargée du Numérique, ont annoncé la confirmation des labels « Métropoles French Tech », dont notamment Aix-Marseille, et la constitution des réseaux thématiques French Tech.

9 réseaux thématiques en place

A la suite de l’appel à projet lancé en janvier 2016 pour constituer des réseaux d’écosystèmes de startups thématiques à travers la France, 118 projets ont été déposés en provenance de 37 territoires différents. Ils viennent compléter le dispositif régional des 13 métropoles French Tech.  Ces réseaux thématiques French Tech désignent les réseaux d’entrepreneurs de la French Tech, sur une thématique particulière. Les neuf réseaux thématiques retenus sont les suivants :

1. Santé et médecine #HealthTech : #BioTech #MedTech #e-sante

2. Internet des objets, robots et drones #IoT #Manufacturing

3. Divertissement, culture, media #EdTech #Entertainment

4. Développement durable et nouvelles formes de mobilité #CleanTech #Mobility                                                                

5. Banque et finances #FinTech

6. Sécurité et protection #Security #Privacy

7. Commerce et distribution #Retail

8. Agriculture et alimentation #FoodTech

9. Sports #Sports

 Zoom sur les réseaux thématiques French Tech

  • il s’agit d’abord de réseaux d’entrepreneurs,
  • ils s’incarnent également territorialement en mettant en réseau les écosystèmes locaux des start-ups de cette thématique,
  • ils ont pour objectif la croissance des start-ups françaises de la thématique et de faire émerger parmi elles de grands leaders internationaux,
  • ils utilisent les différents outils de la French Tech pour développer leur écosystème thématique au niveau national et international : bourses, accélérateurs, opérations de promotion internationales French Tech, le French Tech Ticket pour attirer des start-ups étrangères en France, etc.

Qu’est ce que la French Tech ?

L'initiative French Tech a été lancée par le ministère le 27 novembre 2013. Il s'agit d'une mobilisation collective pour la croissance et le rayonnement des start-ups numériques françaises. Un des objectifs de la French Tech est de susciter une dynamique collective partout en France à travers un étendard commun « La French Tech », une marque ouverte et partagée et un label « Métropoles French Tech ».

Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique et Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat chargée du Numérique, ont confirmé les labels des 13 métropoles French Tech, dont Aix-Marseille. Ces 13 métropoles ont été labellisées il y a un an et demi pour structurer l’écosystème français et mailler le territoire de ce réseau d’entrepreneurs. Elles sont les têtes de pont de la French Tech en régions.

Les candidatures régionales

« Aix-Marseille French Tech » associe une quinzaine de « tech champions » et environ 15 000 entreprises représentant 40 000 emplois, avec le soutien conjoint de la Ville de Marseille, de la Ville d’Aix et de la métropole AMP. Aix-Marseille French Tech a été sélectionnée pour rejoindre quatre de ces réseaux thématiques : l’IOT (objets connectés), la santé (carte ci-dessus), le sport et les cleantech (environnement). De quoi booster un peu plus une métropole où le numérique est devenu en quelques années l’un des secteurs les plus dynamiques en terme de création d’emplois.

Elle compte non moins de 4 programmes privés d’accélération de grande envergure (Voyage privé, Jaguar Network, Telfrance, TheCamp, ce dernier opérant dans le domaine de la ville intelligente, en lien fort avec l’OIN Euroméditerranée) et deux accélérateurs financiers issus des réseaux de business angels (Netangels, Provence Business Angels).

Un conseil territorial du numérique a été récemment mis en place à l’initiative des collectivités porteuses du projet afin d’en assurer la gouvernance : cette instance a vocation a être élargie dès 2016 à l’ensemble du territoire métropolitain, en engobant les démarches en cours : étude « ville intelligente » lancée à l’initiative de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), démarche de schéma directeur Très Haut Débit lancée par le Conseil départemental.

Aix-Marseille French Tech, c’est un territoire à portée mondiale, mobilisé et dynamique.

Le territoire d’Aix-Marseille se caractérise à la fois par des centres de R&D publics et privés permettant un développement de pointe mais aussi de vastes champs d’expérimentation au cœur des sujets qui feront le monde de demain.

Avec un très fort potentiel de développement économique, Aix-Marseille French Tech est en passe de devenir un acteur de l’innovation incontournable sur le bassin Méditerranéen.

« Toulon ruche digitale », soutenue par Toulon Provence Méditerranée, possède une envergure moins importante (1300 entreprises et 6000 emplois), mais dispose d’un projet très construit et d’une grande maturité, qui contribue fortement à la dimension numérique de la candidature « Ville de demain » de l’agglomération.

DCNS y joue un rôle central, ainsi que plusieurs ETI (Entreprises de Tailles Intermédiaires) du domaine de la simulation et de l’ingénierie informatique.

« La French Tech Côte d’Azur » associe Nice, Sophia Antipolis, Cannes et Grasse autour des problématiques des villes intelligentes (mobilité, énergie, services à la population…), et vise particulièrement des expérimentations sur le territoire de l’OIN (Opération d’Intérêt national) Plaine du Var. Amadeus et Allianz sont particulièrement impliqués dans le projet.

« La French Culture Tech » est portée par le président de l’université d’Avignon, le PDG de Cap Gemini, Paul Hermelin, et le directeur du festival d’Avignon, Olivier Py.

Il couvre les territoires d’Avignon, Arles et Carpentras, dans un concept de "métropole diffuse", à l’image de Mons en Belgique, qui a ainsi réussi sa mutation vers le numérique.

Le projet est centré sur les industries culturelles numériques, avec un lien fort avec le festival d’Avignon.

La capacité de rayonnement au niveau national et mondial de la marque « Avignon » a permis de nouer des partenariats avec de grands groupes du numérique, dont les premiers avec Orange et Microsoft, bénéficiant à l’accélérateur TheBridge récemment créé sous forme de SAS.

Pour en savoir plus sur la French Tech

http://www.gouvernement.fr/action/la-french-tech-une-ambition-collective-pour-les-start-up-francaises

http://www.lafrenchtech.com/actualite/renouvellement-des-labels-metropoles-french-tech-et-annonce-des-reseaux-thematiques

En savoir plus sur la French Tech en métropole Aix-Marseille : http://amft.io/