Actualité

Le très haut débit en région

Mise à jour : 10 février 2017

Sous l’impulsion de l’Etat et du Conseil régional, la région PACA rejoint la « première division » des régions françaises en matière d’aménagement numérique du territoire, de par la taille cumulée des projets de réseaux très haut débit d’initiative publique (plus de 500 000 prises fibre optique au total et plus de 500 M€ en coût public total prévus à horizon 2022).

underlineDans le cadre des orientations nationales en faveur du déploiement des réseaux de communication électronique à très haut débit (plan France THD, mis en œuvre par l’Agence du numérique), 20 milliards d’euros sont prévus dans les dix prochaines années pour développer l’accès au très haut débit pour tous, dont environ 3 milliards d’euros de subvention apportés par l’État pour soutenir les projets des collectivités territoriales, dans le cadre du fond pour la société numérique (FSN) relevant du programme des investissements d’avenir (PIA).

Vers une cohérence régionale
 
A la fin de l’année 2016, les deux Départements du Var et des Bouches-du-Rhône ont décidé d’adhérer au syndicat mixte PACA THD. Ils rejoignent ainsi la Région et les Départements des Alpes de Haute-Provence et des Hautes-Alpes. Sur ces territoires, PACA THD assure ainsi la maîtrise d’ouvrage des projets de réseaux d’initiative publique, tout en établissant des coopérations étroites avec les projets portés par les Départements des Alpes Maritimes et du Vaucluse.
Afin de soutenir cet effort de grande ampleur, les financements de la Région, de l’État de l’Europe (FEDERFonds européen de développement régional) sont mobilisés, dans le cadre du schéma de cohérence régional d’aménagement numérique.
Une accélération des déploiements des opérateurs
 
Deux opérateurs, ORANGE et SFR, se sont engagés en 2011 à déployer de manière concertée les réseaux de fibre optique jusqu’à l’abonné (FttH) dans les zones de moyenne densité ne permettant pas une concurrence par les infrastructures.
Dans ce cadre, des conventions de programmation et de suivi des déploiements sont signées entre l’État, les collectivités (Région, Département, EPCIEtablissement Public de Coopération Intercommunale) et les deux opérateurs concernés, portant sur plus d’un million de prises FttH programmées d’ici 2020.
Les opportunités offertes par le très haut débit
 
L’Internet très haut débit est une opportunité, voire une condition essentielle, pour les entreprises de développer leur activité et leur compétitivité : indépendants, startups, PMEPetites et moyennes entreprises, grands groupes, dans les grandes villes comme dans les plus petites communes. Le gain de productivité est indéniable :

  • avec l’échange rapide de données à grande échelle,
  • le stockage externe de ces données, « le cloud computing »,
  • la fluidité des interfaces audio et vidéo pour le travail collaboratif, le télétravail ou les visioconférences.

L’Internet très haut débit est source de nouvelles opportunités pour les entrepreneurs. De nouveaux produits, services et usages émergent, les poussant à partir à la conquête de nouveaux marchés.
Que l’on soit dans la sphère publique ou privée, tous les domaines d’usage, comme la santé, l’éducation et l’apprentissage mais aussi la culture sont impactés par cette « transformation numérique ».

Le saviez vous?

Le terme de débit désigne la quantité d’informations qu’un réseau permet de transférer en un temps donné. Le très haut débit est un accès à Internet performant, qui permet d'envoyer et de recevoir un grand nombre de données (documents, photos, vidéos, etc.) dans un temps court. L’accès à Internet est considéré à « très haut débit » dès que le débit descendant est supérieur à 30 Mégabits par seconde. Il est exprimé en « bit », une unité de mesure de la quantité de données susceptible de circuler dans un réseau : en kilobits, mégabits ou gigabits selon le niveau du débit. Plus le débit est élevé, plus la transmission et de réception des données (documents, vidéos, musiques, etc.) est rapide.

Pour déployer le très haut débit sur le territoire, plusieurs types de réseaux sont utilisés :

  • La fibre optique jusqu’à l’abonné, appelée FttH pour « Fiber to the Home » (fibre jusqu’à la maison)
  • Le réseau téléphonique en fil de cuivre, à partir duquel a été déployée la technologie « ADSL »
  • Le câble, initialement utilisé pour la télévision et dont la modernisation permet de fournir un accès à Internet par la technologie dite « DOCSIS »
  • Les technologies radio, comme la 4G pour un accès à Internet fixe, le WiMAX ou le satellite.

Pour aller plus loin :

Partager :