Actualité

Les Auxiliaires de Protection de la Forêt Méditerranéenne, 20 ans déjà !

Mise à jour : 13 décembre 2019

Le 12 décembre 2019, dans les salons d’honneur de la préfecture des Bouches-du-Rhône, le préfet Pierre DARTOUT représenté par M. Christian CHASSAING, Secrétaire général de la zone de défense et de sécurité Sud, et en présence des représentants du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation et de l’Office National des Forêts a mis à l’honneur les agents de protection de la forêt méditerranéenne et leurs 20 ans d’existence.

La convention du 10 décembre 1999, entre le ministère chargé des forêts et l’Office National des Forêts (ONFOffice national des forêts), marque la naissance du dispositif. La politique de prévention des incendies de forêts dans l’aire méditerranéenne s’inscrit, en effet dans la mission d’intérêt général, confiée à l’ONFOffice national des forêts par le Ministère de l’agriculture et de l’alimentation (MAA)
Ces auxiliaires, désormais, appelés Agents de Protection de la Forêt Méditerranéenne, interviennent dans le cadre d’une mission préventive dans la lutte contre les feux de forêts.

Ces auxiliaires, désormais, appelés Agents de Protection de la Forêt Méditerranéenne, interviennent dans le cadre d’une mission préventive dans la lutte contre les feux de forêts.

Leurs missions varient en fonction des saisons :
·         En période estivale, ils sont intégrés aux dispositifs départementaux de surveillance en réalisant du guet en vigie et des patrouilles (surveillance, alerte, intervention sur feux naissants, information du  public) ;
·         Hors période estivale, ils entretiennent les ouvrages de défense des forêts contre les incendies (pistes et points d'eau, débroussaillement, balisage, brûlage dirigé).

   

Au 1er décembre 2019, l’ONFOffice national des forêts emploie 184 APFM permanents sur 10 des 11 départements des régions PACA (Hautes-Alpes exclues) et ex-Languedoc-Roussillon. Les effectifs sont renforcés par une trentaine d’APFM saisonniers pendant la période estivale d’activation des dispositifs de surveillance et d’alerte.
Les personnels sont répartis en 20 équipes de 7 à 9 personnes, ainsi que 8 APFM spécialisés intégrés dans les cellules DFCI départementales. Une équipe est composée d’1 chef d’équipe, et 6 à 8 agents, parmi lesquels l’un d’entre eux est identifié pour assurer l’intérim du chef d’équipe, et la fonction de correspondant de chantier.

Plus d’information dans le dossier de presse à télécharger ci-dessous :

   

Retour en images