Les investissements d’avenir

Mise à jour : 09 décembre 2015

Le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), lancé par l’Etat en 2010 suite à la remise du rapport « Investir pour l’avenir » par MM. Alain Juppé et Michel Rocard, a pour objectif d’investir dans la recherche et l’innovation pour renforcer la compétitivité, la croissance et l’emploi du pays.

Au total, ce sont 47 Mds€ qui ont été alloués à ce programme : 35 Mds€ en 2010 (PIA1 – 1er volet) et 12 Mds€ en 2014 (PIA2 – 2ème volet).

Ces financements s’inscrivent dans un ensemble d’actions organisées autour de 6 axes stratégiques

  1. L’enseignement supérieur et la formation (faire émerger des pôles universitaires d’excellence capables d’affronter la concurrence mondiale).
  2. La recherche fondamentale et sa valorisation économique (donner aux laboratoires les moyens d’atteindre l’excellence et accélérer le transfert de technologie).
  3. Les filières industrielles (soutenir le développement des PMEPetites et moyennes entreprises et des ETI innovantes et consolider les filières stratégiques de demain).
  4. Le développement durable (contribuer à la transition énergétique et écologique, source d’un nouveau modèle de croissance, plus durable).
  5. L’économie numérique (déployer des infrastructures Très Haut Débit sur l’ensemble du territoire et permettre le développement de nouveaux usages destinés aux entreprises comme aux ménages).
  6. La santé et les biotechnologies (progresser dans le domaine de la connaissance et développer des solutions nouvelles pour permettre d’anticiper, d’améliorer, de développer et de valider de nouvelles approches en médecine et en agronomie fondées sur l’utilisation des capacités du vivant).

De quoi est-il fait ?

Le PIA s’articule autour d’appels à projets nationaux préparés par le Commissaire général à l’investissement et ses opérateurs tels que l’ADEME ou la Caisse des Dépôts et Consignations.

Un jury d’experts indépendants, nationaux ou internationaux, se réunit ensuite pour évaluer les projets et sélectionner ceux présentant le plus fort potentiel de croissance.

Le PIA soutient aussi des projets innovants de niveau industriel, notamment collaboratifs (Big Data, Cloud computing, chimie vert, etc.). Il inscrit également ses financements dans les 9 Solutions de la « Nouvelle France Industrielle », engagés par le ministère de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique.

Le pilotage du PIA : coordonner et contrôler les grands investissements publics de l’État

Chargé de piloter le PIA et ses stratégies, le Commissaire général à l’investissement, veille « à la cohérence de la politique d’investissement de l’État » en coordonnant l’action des opérateurs du PIA qui assurent sa mise en œuvre opérationnelle en lien avec les ministères concernés.

Le PIA en Provence-Alpes-Côte d’Azur

A fin 2014, environ 150 projets auxquels participent des acteurs de la région PACA ont été labellisés. Ils représentent environ 3 milliards d’euros, auxquels s’ajoutent 600 M€ de projets de recherche en réseau avec d’autres régions. Pour les projets dont les porteurs sont situés en PACA, cela représente plus de 1,26 milliards d’euros effectivement versés.

La région s’est notamment illustrée par des projets comme l’hélicoptère du futur X4 d’Airbus Helicopters, le réacteur Jules Horowitz et l’Institut Hospitalo-universitaire POLMIT. La Société d’Accélération de du Transfert de Technologies Sud-Est a aussi été créée grâce aux fonds du PIA afin d’accompagner le processus de valorisation de la recherche technologique des universités de PACA et de Corse.

Enfin, la région bénéficie d’une expérimentation de régionalisation du PIA avec le Partenariat Régional pour l’Innovation, conclu en 2015 par l’Etat et le Conseil Régional. Ce fonds de 20M€, pour lequel l’Etat participe à hauteur de 10M€ grâce au PIA, permet de soutenir les PME dans la réalisation de leurs projets d’innovation.

Plus d’informations sur http://www.gouvernement.fr/les-investissements-d-avenir