Actualité

Déraillement de wagon de transport de matières dangereuses : l'opération de dépotage commence

Mise à jour : 13 mars 2017

Point de situation à 18h30

L’opération de dépotage menée par la SNCF a commencé à 17h30.

Elle mobilise les moyens (citernes et pompes) mis a disposition par les industriels de la pétrochimie dans le cadre d’un protocole d’entraide.

Sur place, 45 sapeurs pompiers participent à cette opération de secours. Une fois tous les wagons accidentés vidés, une grue ferroviaire mise à disposition par la SNCF procédera au relevage et à la remise sur rails des 4 wagons.

Cette opération devrait durer toute la nuit ;

Pour l’heure, les lignes TER Lyon Saint-Étienne et Lyon-Valence sont toujours impactées : la SNCF conseille aux usagers de différer leur voyage ou de prendre un autre moyen de transport.

La circulation des trains sera encore perturbée demain entre Valence et Lyon via Vienne et Saint-Étienne et Lyon Part-Dieu.

Pour rappel, ce lundi 13 mars 2017, à 4h30 du matin, 4 wagons transportant des matières dangereuses à la gare de Sibelin à Solaize ont déraillé. 3 wagons se sont couchés, et une fuite a été constatée sur l’un d’entre eux qui contenait 60 tonnes de Bio-Ethanol.

Les secours rapidement sur place ont colmaté la fuite après 2h d’intervention. Aucune victime n’est à déplorer.

Le plan ORSECOrganisation de la Réponse de SEcurité Civile TMD (transport de matières dangereuses) a été déclenché par la préfecture du Rhône pour coordonner la mise en œuvre des moyens des secours (65 pompiers sur place avec 22 engins) et accélérer le retour à la normale. 20 tonnes de Bio-Ethanol se sont déversées sur les voies,
sans que les nappes phréatiques soient menacées.