Dossiers : La délégation à l'accompagnement régional du ministère des Armées en Auvergne-Rhône-Alpes

Mise à jour : 12 mars 2021

En coordination étroite avec les acteurs locaux concernés, elle identifie, facilite, suit et soutient, tout projet d’accompagnement territorial adapté à l’environnement local auquel est associé un organisme du ministère.A la croisée des besoins et capacités du monde civil et du monde militaire, le délégué régional (DR) est placé auprès du préfet de région par la ministre des Armées.

Plus d'informations

→ Téléchargez la plaquette La DAR du ministère des Armées en AuRA

Le ministère des Armées en Auvergne-Rhône-Alpes

Présence territoriale

La présence des forces militaires et des entités du ministère des armées en région ARA est particulièrement importantes : près de 21 000 personnels militaires et civils y sont affectés et 9 départements sur 12 accueillent des formations (outre les délégations militaires départementales).

Le Rhône concentre la quasi-globalité des états-majors et établissements à vocation régionale et nationale, ainsi que de nombreux services interarmées. Avec près de 5 000 personnels défense affectés sur son périmètre, il constitue le département où la présence militaire est la plus forte (24%).

Suite à la réorganisation territoriale du soutien, trois bases de défense assurent désormais cette fonction en AuRA : Lyon-Valence-La Valbonne, Clermont-Ferrand et Grenoble-Annecy-Chambéry.

Economie de défense.

Le ministère des armées est un acteur économique particulièrement important en ARA : les revenus liés à la défense (masse salariale, commande publique, pensions, transferts sociaux…) représentent 2,4 milliards d’euros, dont 670 M€ de masse salariale brute des militaires et du personnel civil (Sources : Siasp 2016, Insee ; recensement de la population 2015, traitements OED).

En 2018, 870 M€ de paiements ont été réalisés au profit de 4200 fournisseurs. En nombre d’entreprises les PMEPetites et moyennes entreprises représentent 70% (pour 172 M€ de paiement) et les ETI 14% (509 M€).

En outre, cette région se caractérise par des activités historiquement ancrées dans l’industrie de défense. Celles-ci sont assurées par la présence de grands groupes (NEXTER, DASSAULT, SAFRAN, THALES ; MICHELIN…) et un nombre important de PMEPetites et moyennes entreprises et ETI en sous-traitance des grands maîtres d’œuvre industriels de la défense. Plusieurs pôles de compétitivité sont particulièrement actifs dans ce secteur industriels, plus particulièrement EDEN et CIMES Alliance en septembre 2019 des clusters Mont-Blanc Industries et ViaMéca).