Actualité

France Relance - Travaux immobiliers au profit des policiers et des gendarmes

Mise à jour : 06 janvier 2021

Dans le cadre du plan France Relance, plus de 46,5 M€ seront consacrés à la réalisation de projets de rénovation et de modernisation dans la zone de défense et de sécurité Ouest.

L’amélioration des conditions de travail et de vie des policiers et des gendarmes est une priorité du ministre de l’Intérieur.

Plusieurs demandes ont ainsi été portées par le ministère de l’Intérieur dans le cadre de l’appel à projets du plan de relance dédié à la rénovation énergétique des bâtiments de l’État lancé conjointement par le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance et par le ministère délégué aux Comptes publics.

Conformément aux arbitrages rendus par le Président de la République et le Premier ministre, plusieurs opérations dans la zone de défense et de sécurité Ouest comprenant les 20 départements des régions Bretagne, Pays de Loire, Normandie et Centre-Val de Loire ont bénéficié du financement nécessaire pour être engagées dans les tout prochains mois : ce sont plus de 46,5 M€ qui seront ainsi consacrés à la réalisation de travaux immobiliers.

Ces investissements pour la modernisation des bâtiments permettront notamment la rénovation de la caserne de gendarmerie de Châteaulin (4,9 M€), la rénovation thermique et énergétique des bâtiments de la CRSCompagnies républicaines de sécurité 9 à Rennes (0,21 M€) ainsi que de l’hôtel de police d’Orléans dont le laboratoire de police technique et scientifique sera également mis aux normes (1 M€), le remplacement des menuiseries et l’isolement thermique des façades de la caserne de gendarmerie Cavaignac au Mans (1,1 M€), le raccordement au réseau de chaleur urbain de l’hôtel de police d’Angers (250 K€), l’engagement des travaux d’amélioration des performances thermiques et énergétiques de l’hôtel de police de Rouen (11,4 M €) ou encore le remplacement des menuiseries et l’isolement des façades de la caserne de gendarmerie de Saint-Lô (0,64 M €).

Ces financements viennent s’ajouter à ceux dont dispose le ministère de l’Intérieur pour la poursuite de ses projets courants et qui pourront être mobilisés pour le territoire.

S’ils permettent d’améliorer les conditions de travail des forces de l’ordre, ces investissements constituent également un important levier de soutien au secteur économique local, dans une période où l’activité est fortement impactée par la crise sanitaire.