Cohésion sociale

Mise à jour : 08 décembre 2015

 

Cohésion sociale

"Le plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale (PPLPIS) a été adopté par le Gouvernement lors du Comité interministériel de lutte contre l’exclusion (CILE) du 21 janvier 2013. Son suivi et sa mise en œuvre ont été confiés à François Chérèque, Inspecteur général aux affaires sociales.  

Répondant à un engagement du Président de la République, le plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale est le fruit d’un travail de concertation inédit avec l’ensemble des acteurs des politiques de solidarité : les services de l’État, les collectivités territoriales, les associations, les partenaires sociaux, les chercheurs et experts, ainsi que les personnes en situation de pauvreté.  

 

Les 61 mesures du plan visent tout à la fois à répondre à l’urgence sociale et à structurer la politique de solidarité nationale sur le long terme.

 Elles ont été classées selon 3 axes de réforme :
  - réduire les inégalités et prévenir les ruptures,
 - venir en aide et accompagner vers l’insertion, - coordonner l’action sociale et valoriser ses acteurs.

 

La rencontre régionale du 24 septembre a poursuivi à la fois un objectif d’information (faire connaitre le plan et son contenu) et un objectif opérationnel (favoriser le déploiement opérationnel du plan sur les mesures dont la mise en oeuvre repose sur l’initiative locale)."

Le Fonds pour l'Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP), une gouvernance nationale déclinée en région

Créé par la loi du 11 février 2005 et régi par le décret n°2006-501 du 3 mai 2006, le FIPHFP, dont les ressources sont constituées par les contributions versées par les employeurs publics, vise à favoriser l'insertion professionnelle des personnes en situation de handicap dans les trois fonctions publiques (fonction publique d'Etat – territoriale – hospitalière).

 
 : il vise à conduire les employeurs publics à faire le choix d'une politique active d'insertion professionnelle et de maintien dans l'emploi des personnes handicapées, à placer l'insertion professionnelle de ces personnes au cœur de la gestion des ressources humaines. 

 
Son organisation :

  • Un comité national, organe délibérant du FIPHFP, composé de vingt membres titulaires (autant de suppléants) représentant des employeurs publics, des personnels et des associations intervenant dans le champ du handicap.
  • 26 comités locaux, dans chaque région, un comité local est institué pour mettre en œuvre les orientations stratégiques du comité national et décliner les priorités du FIPHFP. Ces comités locaux développent une connaissance des problématiques locales dans le domaine du handicap.
  • Un délégué inter-régional handicap représente ainsi le FIPHFP en région, et développe des relations privilégiées avec les employeurs publics dans la perspective d'un conventionnement.
  • En région Centre-Val de Loire, le comité local se réunit au moins deux fois par an. Ainsi des conventions ont pu être réalisées, entre autres, avec la ville d'Orléans, le Conseil Régional, le CHRU de Tours, le Centre-Val de Loire de Gestion du Cher pour un engagement total de 3 727 243 €.

Ses aides  :

Cinq grands types d'aides :

  • les aides techniques et humaines, aménagements et adaptation des postes de travail...
  • les dépenses d'études, aide au diagnostic, stratégie de formation...
  • les actions de sensibilisation des acteurs, actions d'information des acteurs, du personnel...
  • les actions d'amélioration de la connaissance des populations TH
  • les aides et les actions nouvelles du type accueil d'élèves et étudiants en situation de handicap, l'apprentissage, pérennisation des contrats d'accompagnement dans l'emploi etc. 

 
Votre contact:

La déléguée inter-régionale handicap Centre-Val de Loire – Bretagne – Pays de Loire

Madame Catherine AMIEL

26 allée François Mitterand

CS 30605

49006 ANGERS Cedex 01

Tel : 02 41 20 23 61

 

Mail : catherine.amiel@caissedesdepots.fr

A télécharger :

Croix Rouges