Les chiffres clés de la région Centre-Val de Loire

Mise à jour : 15 septembre 2021

Retrouvez les dernières parutions de l'Insee Centre-Val de Loire et les publications relatives aux données de la région Centre-Val de Loire

- "En Centre-Val de Loire, les jeunes sont moins diplômés et en emploi un peu plus tôt" (Insee Analyses Centre-Val de Loire, no 79 - septembre 2021)

En Centre-Val de Loire, 78 000 jeunes, soit un sur cinq, n'occupent pas d'emploi et ne suivent pas de formation. Plus souvent au chômage qu'inactifs, ce sont autant des hommes que des femmes, mais celles-ci sont plus fréquemment sans emploi. Les jeunes ni en emploi ni en formation possèdent pour la plupart peu ou pas de diplômes, et emménagent en couple plus tôt que les autres jeunes. Ils rencontrent aussi plus de difficultés à poursuivre leurs études ou à trouver un emploi, en particulier à l’arrivée des premiers enfants pour les femmes. Pour beaucoup, leurs parents se heurtent aux mêmes difficultés professionnelles et familiales qu’eux.

- Malgré un solde migratoire négatif, le Cher continue d’attirer des jeunes cadres et des retraités (Insee Analyses Centre-Val de Loire, no 78, 22/07/2021)

La population du Cher diminue depuis les années 1990. En 2017, le solde naturel et le solde migratoire sont désormais négatifs et orientent à la baisse la population du département. Pour autant, les flux migratoires – entrants comme sortants – y sont importants et supérieurs à la moyenne régionale et nationale. Le solde migratoire s’avère positif pour certaines classes d’âges et catégories sociales de la population. Le Cher est notamment attractif pour les cadres de moins de 30 ans venant de la région parisienne et pour les retraités, qui constituent le principal apport de nouveaux arrivants, en dépit de nombreux départs chez les jeunes étudiants qui poursuivent leur cursus en dehors du département.

- Bilan économique 2020 - Centre-Val de Loire : une année 2020 percutée par la crise sanitaire mondiale (Insee Conjoncture Centre-Val de Loire, No 34 - 08/07/2021)

L’année 2020, marquée par des fluctuations économiques d’une ampleur inédite, enregistre un recul sans précédent du PIB français (- 8 %). Ce contexte ébranle l’économie du Centre-Val de Loire, après une année 2019 de reprise. La mise en place d’un large dispositif d’aides aux entreprises, dont l’activité partielle, permet de préserver en partie l’emploi. Cependant, la région perd 12 000 salariés en un an, soit - 1,3 %. Seul secteur à résister, la construction voit ses effectifs augmenter. Le nombre de déclarations préalables à l’embauche hors intérim recule nettement mais le basculement de la population vers l’inactivité, lors de chaque confinement, engendre une baisse du taux de chômage régional en « trompe-l’œil », pour atteindre 7,1 % fin 2020.

Les échanges commerciaux entre la région et le reste du monde se contractent très fortement, la crise mondiale affectant profondément les économies de tous les pays. Néanmoins, le nombre d’entreprises créées atteint son plus haut niveau historique (22 200 entreprises) et les défaillances poursuivent leur diminution provisoirement, témoignant de l’efficacité des mesures de soutien mises en place dès mars 2020. L’attribution massive par les banques des Prêts Garantis par l’État, 3,1 milliards d’euros dans la région, a notamment permis d’apporter aux entreprises la trésorerie nécessaire pour faire face à la chute brutale de leur chiffre d’affaires.

Les fermetures temporaires d’établissements et les restrictions de circulation font lourdement chuter les séjours des touristes et de la clientèle d’affaire, même si la région reste relativement épargnée par rapport aux autres.

La crise modifie les circuits de commercialisation dans le secteur de l’agriculture, limite la concurrence étrangère avec, de fait, la mise en avant de l’origine France. En revanche, nombre de débouchés se referment, en particulier pour la viticulture.

La qualité de l’air bénéficie du fort ralentissement de l’économie. Parallèlement, la part des véhicules électriques immatriculés progresse et les ventes de voitures particulières au diesel, considéré comme davantage polluant, poursuivent leur repli.

Les tendances observées en 2020, liant activité économique et situation épidémique, se poursuivent en début d’année 2021.

Ce bilan économique fait partie des 17 bilans économiques régionaux 2020 publiés par l'Insee. Retrouvez les bilans des autres régions ici .

- Un début d’année 2021 marqué par le rebond de l’emploi (Insee Centre-Val de Loire - Note de conjoncture régionale n°35 - 1ᵉʳ trimestre 2021 - 08.07.2021)

Au premier trimestre 2021, l’emploi salarié progresse de nouveau en Centre-Val de Loire, évoluant au gré des restrictions sanitaires. Seul le secteur de la construction parvient à développer ses emplois depuis la fin du premier confinement, début 2020, tandis que l’importante remontée de l’intérim marque un arrêt. Tous les départements alimentent le rebond régional, excepté le Cher qui stabilise ses effectifs. En ce début d’année, l’activité économique est encore affectée par les mesures pour endiguer l’épidémie, mais limite son recul à l’aube d’un troisième confinement.

- En 30 ans, l'économie régionale se tertiarise, sans perdre ses secteurs d'activité traditionnels (Insee Analyses Centre-Val de Loire n°77 - 06.07.2021)

Fin 2019, la région Centre-Val de Loire comptabilise un million d’emplois, soit 3,6 % des effectifs de France métropolitaine. En trente ans, l’industrie et l’agriculture perdent beaucoup d’emplois tandis que le tertiaire en crée de nombreux, favorisant ainsi la tertiarisation du tissu productif. Néanmoins l’industrie, et dans une moindre mesure l’agriculture, conserve une part plus importante dans l’emploi régional qu’au niveau national. Depuis les années 2000, la croissance de l’emploi marque le pas dans la région, principalement en raison d’un moindre dynamisme des créations d’emplois dans le tertiaire. Des spécialités industrielles comme la pharmacie, la cosmétique, la fabrication de produits en caoutchouc ou plastiques et l’industrie du cuir poursuivent leur développement. Après une chute constante du non-salariat due au transfert des « indépendants traditionnels » (travailleurs agricoles, artisans, commerçants) vers le statut de salarié, celui-ci progresse à nouveau depuis 2008. Les métropoles régionales, Tours et Orléans, portent la croissance de l’emploi, particulièrement le secteur tertiaire, avec une sur-représentation des fonctions métropolitaines, et des emplois liés aux activités numériques.

- En cinquante ans, le nombre de résidences principales a doublé et les logements sont de plus en plus spacieux (Insee Flash Centre-Val de Loire n°44 - 30.06.2021)

En 2018, un logement sur dix est inoccupé en Centre-Val de Loire. La vacance des habitations est néanmoins plus élevée dans les départements davantage ruraux du Cher et de l’Indre. En 50 ans, le poids de ces logements progresse dans la région au détriment des résidences secondaires, alors que la part de ces dernières augmente en France de province. Le nombre de résidences principales, quant à lui, double en Centre-Val de Loire entre 1968 et 2018, évolution plus rapide que celle de la population. La décohabitation explique pour beaucoup la hausse du parc. Malgré la diminution de la taille des ménages, les logements s’agrandissent et sont mieux équipés. En parallèle, la part des maisons s’accroît.

- Des seniors toujours plus en emploi en Centre-Val de Loire (Insee Analyses Centre-Val de Loire n°76 - 27.05.2021)

Entre 2007 et 2017, en Centre-Val de Loire, le nombre de personnes de 55 à 64 ans en emploi affiche une nette croissance, tout particulièrement pour les jeunes seniors (55-59 ans) - davantage concernés par les réformes des retraites - ainsi que les femmes. Cependant, la progression du taux d’emploi, + 11 points en dix ans, est inférieure à celle observée dans la plupart des autres régions. Au regard de leurs conditions de travail, cette présence accrue des seniors sur le marché du travail ne semble pas s’accompagner d’une précarisation de leurs emplois : légère baisse du temps partiel et stabilité des contrats à durée limitée. La structure de l’emploi des seniors évolue : la part des cadres recule au profit des professions intermédiaires. Enfin, le niveau de diplôme progresse nettement chez les femmes seniors en emploi et moins chez les hommes, réduisant l’écart entre les deux sexes.

- La périurbanisation s'étend sur l'espace rural (Insee Centre-Val de Loire - Insee Flash n°43 -29.04.2021)

En Centre-Val de Loire, vivre dans le rural est loin d’être un phénomène marginal : en 2017, près d’un habitant de la région sur deux réside dans une des nombreuses communes où la population est peu, voire très peu dense. Un lien plus ou moins étroit existe entre espaces ruraux et agglomérations urbaines. Aujourd’hui, 45 % des habitants des territoires ruraux vivent en dehors de l’influence exercée par un grand pôle. Les communes rurales sous l’influence d’un tel pôle portent la croissance démographique régionale, tandis que la dynamique de celles hors influence est plus variable et dépendante du contexte départemental.

- Le confinement de l’automne stoppe la reprise de l’emploi - Note de conjoncture régionale - 4ᵉ trimestre 2020 (Insee Conjoncture Centre-Val de Loire, n°33 - 12.04.2021)

Au quatrième trimestre 2020, l’emploi salarié se replie de nouveau en Centre-Val de Loire. Affecté par un nouveau confinement pourtant moins drastique que celui du printemps 2020, il ne peut poursuivre la reprise amorcée le trimestre dernier. La situation de l’emploi se dégrade, à l’exception des secteurs de l’intérim et de la construction. Seul le Loir-et-Cher parvient à regagner des emplois supplémentaires ce trimestre. L’activité économique est affectée une nouvelle fois par la fermeture des commerces « non essentiels » et la restriction des déplacements, mais dans des proportions moindres qu’au printemps.

-

Autres publications :

- La DREETS (Direction régionale de l'économie, de l'emploi, du travail et des solidarités) Centre-Val de Loire publie annuellement " Les Chiffres-clés de la région Centre-Val de Loire ", qui proposent une série de données chiffrées (ventilées pour chaque département de la région) relatives :

  •  à l’emploi,
  •  à la démographie des entreprises,
  •  au marché du travail,
  •  aux politiques emploi-formation,
  •  aux relations du travail,
  •  au tourisme,
  •  au commerce extérieur.

- L'Insee Centre-Val de Loire et la CCI Centre-Val de Loire se sont associés pour réaliser une édition commune des chiffres clés de la région Centre-Val de Loire : "Le Centre-Val de Loire en bref".

Un accès par grands thèmes : territoire, population, économie, échanges internationaux, emploi et chômage, revenus, entreprises, activités par secteurs, enseignement et recherche, tourisme.

33 pages de tableaux, cartes et graphiques

Un ouvrage indispensable pour connaître la région, réalisé par la Direction régionale de l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) Centre-Val de Loire, en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie régionale, disponible en ligne à la consultation et au téléchargement sur insee.fr