Actualité

L’État, les collectivités et les opérateurs poursuivent l’amélioration de la couverture du territoire en téléphonie mobile

Mise à jour : 29 juin 2020

La couverture mobile 4G de 66 nouveaux sites dans les départements du Grand Est vient d’être actée par un arrêté interministériel, renforçant ainsi les efforts menés dans la lutte contre la fracture numérique

   

   

La crise sanitaire et le confinement ont exacerbé la nécessité de l’accès au numérique pour tous. Le télétravail, le suivi scolaire à distance ou encore la mise en place de nouvelles pratiques numériques renforcent d’autant plus l’objectif du bon débit pour tous d’ici fin 2020 et du très haut débit pour tous à l’horizon 2022.

Durant la crise sanitaire, les services de l’État, les collectivités et les opérateurs ont maintenu leur mobilisation et leur travail en étroite collaboration afin de poursuivre le rythme de déploiement du réseau mobile 4G. Ce sont ainsi 13 pylônes qui ont été mis en service dans le Grand Est depuis le début de l’état d’urgence, s’ajoutant aux 17 déjà installés avant le confinement. Cette couverture mobile a pris une importance toute particulière dans le contexte de crise sanitaire, en sortant de l’isolement numérique les habitants des communes concernées et offrant à tous une couverture mobile de qualité.

Ces déploiements s’inscrivent dans le cadre du New Deal mobile, accord inédit et ambitieux signé le 14 janvier 2018 entre le Gouvernement et les opérateurs. En échange de l'attribuation de fréquences, chaque opérateur mobile devra construire, d’ici la fin du programme, 5000 nouveaux sites mobiles.

En concertation avec les services de l’État du Grand Est et les collectivités locales, des dotations de sites jusqu’alors non ou mal couverts en téléphonie mobile sont programmées chaque année par département. Les opérateurs Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR s’engagent à couvrir ces sites, dont la liste est actée dans un arrêté interministériel.

Le dernier arrêté a été signé le 31 mai dernier par Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Julien Denormandie, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la Ville et du Logement et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Economie et des Finances. 484 nouveaux sites à couvrir ont été définis sur le plan national.

Parmi les nouveaux sites, 66 se situent dans le Grand Est télécharger (PDF - 746,58 ko)  :

Département Nombre de nouveaux sites à couvrir
08 - Ardennes 4
10 - Aube 5
51 - Marne 9
52 - Haute-Marne 5
54 - Meurthe-et-Moselle 3
55 - Meuse 5
57 - Moselle 7
67 - Bas-Rhin 9
68 - Haut-Rhin 9
88 - Vosges 10
TOTAL région 66

Ces nouveaux sites viennent s’ajouter aux 176 zones couvertes depuis 2018 dans la région. La liste des 16 derniers sites à couvrir avant 2021 dans la région est en cours de constitution.

Cette programmation en faveur du numérique pour tous est le fruit d’un véritable travail de concertation entre les services de l’État dans le Grand Est, les collectivités locales et les départements de la région. Ces derniers ont fait le choix de se réunir en équipe projet régionale, associant la Région Grand Est, afin de mutualiser leurs efforts (cartographie commune, mise à disposition d’outils de mesure de la qualité du réseau, etc).

Afin de souligner et d’encourager cette synergie, l’État a décidé d’accorder une dotation bonus aux départements du Grand Est. Ainsi, 6 sites supplémentaires seront couverts dans la région en 2020. Le choix a collectivement été fait de couvrir des zones à la frontière entre les départements, signe fort de la collaboration interdépartementale pour adapter la couverture numérique aux bassins de vie, au-delà des frontières administratives.

Annexe  :