Dossiers : #TousMobilisés Laurent, délégué régional sur le terrain !

Mise à jour : 10 juillet 2020

Laurent est délégué régional à la Délégation pour l’accompagnement régional du ministère des armées. Il couvre la région Grand-Est / Champagne-Ardenne, et participe activement, au coeur des territoires, à lutter contre l’épidémie COVID-19 et à soutenir les entreprises du pays.

Laurent, vous êtes délégué régional à la DAR. En quoi consiste votre travail ?

En tant que délégué régional, j'ai pour objectif d'accompagner les projets du ministère des Armées dans les territoires et notamment les actions réalisées au profit des institutions et organismes : les collectivités territoriales, les préfectures, les entreprises du secteur de la Défense, PMEPetites et moyennes entreprises, associations, etc. J'assure par exemple la gestion du contrat de redynamisation du site de Défense de Châlons-en-Champagne (CRSD). L'une de mes missions est également d'être le point d'entrée unique pour les PMEPetites et moyennes entreprises du Grand Est pour toutes leurs questions concernant le Ministère des Armées.

 

Comment accompagnez-vous les territoires aujourd'hui pour faire face à cette épidémie ?

Je m'assure de la bonne transmission des informations relatives à l'aide aux fournisseurs du ministère, comme par exemple le courrier de la Ministre des Armées pour faciliter les paiements aux entreprises sans vérification du service fait pour les factures de moins de 5 000€. Je veille également à ce que les entreprises aient bien reçu les appels d'offres de la Direction Générale de l'Armement (DGA), de l'Agence de l'Innovation de Défense (AID) et des services de l'Etat pour la recherche de solutions innovantes de lutte contre la COVID-19.

Enfin, je diffuse auprès de mes contacts du Ministère des Armées en lien avec les entreprises mais aussi à mon réseau d'entreprises les dispositions mises en place par le ministère : la création du site internet dédié aux 26 000 PMEPetites et moyennes entreprises/ETI fournisseurs du ministère, ainsi que le numéro et les horaires de la hotline mise en place par la DGA.

J'ai reçu quelques appels d'entreprises au début du confinement, mais ce n'est plus le cas aujourd'hui car l'information est très bien relayée sur tous les supports de communication et les services locaux m'indiquent que chacun sait à qui s'adresser pour bénéficier des différentes mesures.

Je reste à la disposition des entreprises pour toutes leurs questions sur les aides proposées par le ministère. Si j'avais un conseil à leur donner : n'hésitez pas à nous contacter pour la moindre question, mon travail est de trouver des réponses à vos problèmes.

 

En plus d'aider les entreprises, quel rôle opérationnel portez-vous spécifiquement aujourd'hui pour le personnel hospitalier ?

A la demande du préfet de la Marne, j'ai piloté la mise à disposition d'un bâtiment de stockage au sein d'une caserne inutilisée par les armées au profit du centre hospitalier de Châlons-en-Champagne. Le personnel hospitalier avait besoin de déstocker du matériel médical pour libérer de la place et ainsi accueillir davantage de patients. Après une rencontre sur le site avec la direction de l'hôpital, l'unité de soutien de l'infrastructure de la Défense (USID), le Délégué Militaire Départemental (DMD) et des militaires de l'opération Résilience, nous avons trouvé un bâtiment correspondant au besoin. J'ai préparé l'arrêté de réquisition que le préfet a immédiatement signé. Ainsi, une solution a été trouvée et traitée en 48 heures.

J'ai également participé à la coordination du soutien aux hôpitaux accueillant des patients atteints du COVID-19 en ce qui concerne la fabrication des blouses et sur-blouses de protection. Le Groupement de Soutien (GSBdD) de Mourmelon a ainsi mis à disposition le 4 avril plus de 400 draps en voie de réforme qui ont été récupérés par la mairie de Mourmelon pour en faire des blouses pour le personnel hospitalier. Je m'assure que tous les intervenants disposent des bonnes consignes.

Je m’emploie à étendre ce type d’action en sollicitant les services de l’Etat, les collectivités et les acteurs du monde économique. Ainsi, il y a une semaine, un stock de près de 9 000 imperméables (utilisables comme blouse par le personnel soignant) et 250 tenues de décontaminations légères en voie de réforme a été identifié à l’ELOCA de Châtres. Nous avons fourni des échantillons à l’hôpital de Châlons-en-Champagne qui ont été validés par leur hygiéniste. La direction de l’hôpital a demandé et obtenu de la Ministre des Armées la cession gracieuse de ces produits avec le soutien de l’ARSAgence Régionale de Santé et de la Préfecture. A la demande de la Préfecture, le DMD51 a saisi l’OGZDS pour assurer la logistique de ces effets vers le quartier Corbineau à Châlons dans le cadre de l’opération Résilience. Cette opération est effectuée lundi 27 et mardi 28 avril par un détachement du 511ème régiment du train. Avec les agents de la préfecture, il nous restera à organiser la transformation des imperméables en blouses par des réseaux de couturières bénévoles vers l’hôpital.

 

Est-ce une fierté pour vous de remplir ces missions ?

Oui, bien sûr. Ces dernières activités sortent de mes missions habituelles, mais je considère que c'est en quelque sorte ma part d'action au profit du personnel médical qui, en permanence, lutte dans des conditions difficiles. Ma compagne est couturière professionnelle et fabrique bénévolement des masques et des blouses pour le personnel soignant.

Chacun dans notre domaine, on peut tenter d'agir pour faciliter le travail du personnel soignant !

Lien vers l'interview sur le site du ministère des armées

  • page 1/1