« La conjoncture en région Hauts-de-France : des performances prometteuses », Banque de France, Avril 2021.

Mise à jour : 22 juillet 2021

logo Banque de France

Dans un contexte de reprise économique, le niveau d’activité des Hauts-de-France demeure plafonné à 6 points au-dessous de son niveau d’avant crise.

La Banque de France relève qu’au mois d’avril, l’économie de la région a fait preuve d’une certaine solidité malgré le renforcement des restrictions sanitaires (interdiction des déplacements inter-régionaux et fermeture des commerces et rayons dits “non-essentiels”). Le secteur des services a observé un très léger recul, mais la production industrielle a fortement augmenté, notamment grâce à une forte demande nationale et étrangère.

Pour le secteur industriel, la dynamique revient progressivement à la normale : le taux d’utilisation des capacités de production a presque retrouvé son niveau d’avant crise. Le secteur a été boosté par la production de matériels de transports ainsi que par la production d’équipements électriques, électroniques et informatiques.

Le secteur du bâtiment a lui aussi poursuivi une dynamique de progression : de nouveaux effectifs devraient être recrutés pour le mois de mai, et les commandes devraient elles aussi augmenter.

Enfin, pour le mois de mai, la Banque de France confirme que l’économie régionale devrait de nouveau progresser, notamment dans le secteur des services, en raison de l’assouplissement des restrictions sanitaires.

Chiffres-clés

  • 6 % de perte de PIB sur le mois d’avril par rapport au niveau d’avant crise.
  • 71% : niveau d’activité du secteur des services de la région Hauts-de-France par rapport au niveau d’avant crise.
  • 88% : niveau d’activité du secteur industriel de la région Hauts-de-France par rapport au niveau d’avant crise

Pour aller plus loin