Actualité

France Relance - Une entreprise de Templemars parmi les 13 nouveaux lauréats des fonds de modernisation automobile & aéronautique

Mise à jour : 06 octobre 2020

France Relance - Une entreprise de Templemars parmi les 13 nouveaux lauréats des fonds de modernisation automobile & aéronautique

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée, chargée de l’Industrie, ont annoncé, lundi 5 octobre 2020, 13 nouveaux lauréats bénéficiaires des fonds de soutiens à la modernisation des filières automobile et aéronautique. Une entreprise de Templemars (Nord) figure parmi ces nouveaux lauréats. Sur 37 projets déjà annoncés, 3 sont portés par des entreprises des Hauts-de-France.

Ces projets (5 pour l’automobile et 8 pour l’aéronautique) représentent près de 9 millions d’euros de subventions pour un total de 12,8 millions d’euros d’investissements productifs. Ils permettront aux entreprises concernées de diversifier leur activité, de moderniser et automatiser leurs procédés de fabrication ou encore de développer de nouveaux procédés.

Les filières automobile et aéronautique, avec respectivement près de 400 000 et 300 000 emplois industriels, sont des piliers de l’industrie française. Elles ont été particulièrement impactées par la crise sanitaire compte tenu de la forte baisse du marché automobile en Europe et du coup d’arrêt massif et brutal porté au transport aérien. Un des enjeux de la relance de ces secteurs réside dans le maintien de la faculté des entreprises à fabriquer les prochaines générations d’aéronefs et de véhicules électriques, hybrides et à hydrogène.

Pour permettre à ces filières stratégiques de rebondir après la crise, le Gouvernement a annoncé, dans le cadre de France Relance, le lancement de deux fonds de soutien aux investissements et d’accompagnement visant à accélérer la diversification, la modernisation et la transformation écologique des filières aéronautique et automobile, dotés de 300 millions d’euros sur 2020.

Au total, 37 projets lauréats ont d’ores et déjà été annoncés (cf. dossier de presse ci-dessous). Ils représentent un investissement productif de près de 38 millions d’euros et bénéficieront d’un soutien d’environ 24 millions d’euros au titre des fonds de modernisation automobile et aéronautique.

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée, chargée de l’Industrie, déclarent : « L’automobile et l’aéronautique ont toujours été des secteurs d’excellence qui font la fierté de notre pays et ils doivent le rester malgré la crise sanitaire et ses conséquences économiques qui ont fragilisé ces filières, fortement exposés à la compétition mondiale. C'est pourquoi le Gouvernement a mobilisé des moyens inédits pour permettre aux entreprises de résister mais également de se transformer afin de répondre au défi de la décarbonation. Ces investissements viennent aider tous les acteurs de la filière, notamment PME et entreprises de taille intermédiaire, afin de les rendre plus performants et plus résilients pour préparer aujourd’hui les véhicules et les emplois de demain. »

A propos du fonds de soutien aux investissements de modernisation de la filière automobile

Doté de 200 millions d’euros en 2020, et de 600 millions d’euros sur trois ans, le fonds de soutien aux investissements de modernisation de la filière automobile vise à aider les entreprises à gagner en compétitivité, par une accélération des investissements d’automatisation et de numérisation de leurs procédés industriels.

Les entreprises qui souhaitent déposer un projet peuvent le faire via un appel à projet (AAP) ouvert jusqu’au 17 novembre prochain . Suite à l’Appel à Manifestation d’Intérêt lancé auprès de toutes les entreprises de la filière du 23 juin dernier au 31 juillet derniers, plus de 760 projets  sont recensés aujourd’hui.

A propos du fonds de modernisation et diversification de la filière aéronautique

Doté de 100 millions en 2020 et de 300 millions sur trois ans, le fonds de modernisation, de diversification et de verdissement des procédés de la filière aéronautique doit permettre aux acteurs de la filière aéronautique de rebondir en développant des chaînes de valeur d’avenir ou stratégiques afin de sortir de la crise par le haut, en préservant les compétences durement acquises, et en préparant l’avion vert du futur.

Les entreprises qui souhaitent déposer un projet dans ce cadre peuvent le faire via un appel à projets ouvert jusqu’au 17 novembre prochain . Suite à l’Appel à Manifestation d’Intérêt lancé auprès de toutes les entreprises de la filière du 23 juin au 31 juillet derniers, plus de 1000 dossiers ont été recensés, montrant un fort dynamisme de la filière.

Les entreprises lauréates dans les Hauts-de-France

Sur 37 projets déjà annoncés, 3 sont portés par des entreprises des Hauts-de-France.

> Parmi les lauréats de cette nouvelle sélection de 13 projets figure le projet « STRADA4.0 ».

Le Projet « STRADA4.0 » présenté par Prosyst (Templemars - Nord)

PROSYST développe et commercialise des produits et services dans le domaine des automatismes industriels. Les solutions de PROSYST sont basées sur des concepts innovants, brevetées pour certaines d'entre-elles. Le projet « STRADA4.0 » s'inscrit dans le développement de l'Industrie du Futur : digitalisation produit/process et recueil des données pour piloter/optimiser la qualité produits et la performance des lignes de production. L'enjeu est de lever les « verrous » technologiques et d'organisation pour permettre le déploiement massif et pérenne de la démarche dans un premier temps sur les futurs ateliers d'assemblage de batteries du Groupe RENAULT en vue d'un déploiement sur l'ensemble des sites Renault, avec vocation à aller au-delà vers la filière automobile française. Ce projet doit aboutir à la création d'une quarantaine d'emplois.

> Parmi les 24 premiers projets retenus dès le 14 septembre , figurent les entreprises Cityplast (Douvrin - Pas-de-Calais) et AGLAFORM (Auxi-Le-Château - Pas-de-Calais)
 
Le Projet « Assemblage robot » développé par Cityplast (Douvrin - Pas-de-Calais)
 
Cityplast est spécialisée dans la production de pièces plastiques techniques en injection mono ou bi-matières, principalement pour l’automobile. L’objectif de ce projet est de diversifier l’activité de la société en produisant des dispositifs médicaux en salle blanche (mise en oeuvre d’un procédé complet d’injection plastique, d’assemblage robotisé, de test, d’étiquetage et de conditionnement). L’entreprise souhaite ainsi démontrer sa capacité à être compétitive en France par rapport à l’Asie grâce à la maîtrise en interne des procédés de fabrication et de robotisation. Plusieurs emplois devraient être créés.
 
Le Projet « AMI – AGLAFORM » présenté par AGLAFORM SAS (Auxi-Le-Château - Pas-de-Calais)
 
AGLAFORM est spécialisée dans la fabrication de pièces embouties, fluotournées et usinées à destination du secteur automobile et du transport terrestre. Les produits fabriqués sont de type poulie moteur, poulie accessoires et composants de boites de vitesses automatiques. Les clients sont des constructeurs ou des équipementiers de rang 1. L’investissement prévu s’intègre dans le cadre du développement d’un nouveau projet innovant. Pour mieux satisfaire les demandes du client, rendre plus efficient l’outil de production et mieux maîtriser la qualité du produit final, la société a décidé d’intégrer la totalité des étapes de fabrication. Ce projet aura de plus un impact positif sur l’environnement et renforcera la compétitivité de l’entreprise.

Plus d'informations

Consultez le dossier de presse