Dossiers : Le plan de relance en Nouvelle-Aquitaine

Mise à jour : 02 décembre 2021

Voulu par le Président de la République en réponse à la crise sanitaire et économique, le plan « France relance », annoncé par le Premier ministre le 3 septembre dernier, a pour objectif de bâtir la France de 2030.

A partir du 6 septembre et tout au long du mois de septembre, le Train de la Relance sillonnera 12 régions de l’Hexagone. Il a pour objectifs d’expliquer l’ambition de France Relance et de permettre aux Français de se saisir encore plus fortement des toutes les opportunités offertes par France Relance, près de chez eux. Il s'est arrêté en gare de Limoges les 20 et 21 septembre 2021 .

Un plan de relance vert et durable

Dans le plan de relance, le Gouvernement a fait le choix d’une croissance durable et juste pour la France à travers : la rénovation thermique des bâtiments, l’aide à la décarbonisation de l’industrie, le bonus écologique, la prime à la conversion pour l’achat d’un véhicule propre, la transformation du secteur agricole ou encore la recherche et l’innovation pour le développement de technologies vertes.

Financement : 30 Mds€ pour l’écologie.

Focus sur quelques mesures en Nouvelle-Aquitaine

Biodiversité : le plan de relance permettra de renforcer le réseau d'aires protégées en accélérant la mise en œuvre des plans de gestion des réserves naturelles nationales (21 en Nouvelle-Aquitaine) et des parcs marins (2 en Nouvelle-Aquitaine).

Décarbonisation de l’industrie : pour soutenir les investissements des entreprises dans l’efficacité énergétique, la production de chaleur industrielle bas carbone (biomasse) et l’électrification des procédés. Deux lauréats néo-aquitains ont déjà été retenues : Ventanat (fabrication de composants et ensembles métalliques à forte valeur ajoutée) et Aunis Production Industrie (spécialisée dans la mécanique de précision)

Transports – Mobilités : 26M€ acquis pour la rénovation ferroviaire en Nouvelle-Aquitaine dont 11,6 M€ pour régénérer la ligne entre "Saintes et Angoulême"

Logement : la caisse des dépôts et consignations a signé une convention avec un bailleur social de la région : 710M€ pour la construction de 4500 logements et la réhabilitation de 2 200 autres.

Transformation agricole : acquisition de matériels permettant de réduire encore l’usage des pesticides, un crédit d’impôt pour les plus vertueux, aide pour les circuits courts. Il favorisera aussi des grands investissements structurants :
    •  la création de séchoirs à Luzerne en ex Poitou-Charentes
    •  la création d’une filière de soja dans le sud de la région
Le plan de relance vise également le renforcement des filières de la pêche et de l’aquaculture, avec la mise en place d’un fond environnemental pour les filières de la pêche et de l‘aquaculture comprenant le  financement du projet de navire de nettoyage des parcs à huîtres du Bassin d’Arcachon.

Actualités liées