Dossiers : Le Lab-O, laboratoire d'innovations des services de l'Etat en Occitanie

Mise à jour : 30 septembre 2020

Présentation du Lab-O

Le Lab-O impulse et accompagne la transformation des services de l'Etat (préfectures et sous-préfectures, directions régionales et départementales) en Occitanie. Il permet aux agents des services de l'Etat de découvrir et d'expérimenter de nouvelles manières de travailler, de concevoir et de mettre en oeuvre des politiques publiques. Au programme: conférences, ateliers, formations, appui à la conception et à l'organisation d'ateliers créatifs et participatifs et accompagnement à la conduite de projets innovants... Depuis 2019, son offre de services se recentre sur la transformation numérique, avec le dispositif Incub'O.

Le Lab-O: kesak-O?

Un Lab-O, pour quoi faire ?

Dans le cadre d’un appel à projet national, le préfet de la région Occitanie a mis en place un projet de laboratoire d’innovation publique pour l’ensemble des services de l’Etat de la région. L’objectif est de permettre aux agents de découvrir et d’expérimenter de nouvelles manières de travailler et de concevoir ou mettre en œuvre les politiques publiques. Parce que les attentes de la société civile et des agents évoluent, parce que les méthodes traditionnelles rencontrent leurs limites, dans un contexte de raréfaction des ressources, les services de l’Etat doivent réinventer leurs modes d’action publique, pour une administration plus ouverte, plus agile, plus proche des attentes des usagers et des agents et donc plus performante.

Que fait-on au Lab-O ?

Le Lab-O offre un espace pour s’inspirer et se ressourcer, mais également pour explorer de nouvelles méthodes d’animation et de conduite de projets.

Son offre de services s'articule ainsi:

  • actions de sensibilisation à l'innovation ("labtours", conférences "jeudis de l'innovation, webinaires, formations, etc.) pour présenter de nouvelles méthodes, de nouveaux produits, valoriser des démarches ou de bonnes pratiques, etc.

  • un appui à la conception et l’animation de séances de travail participatives et créatives (pour partager une vision sur un projet, faire émerger de nouvelles idées, résoudre un problème de manière efficace, associer des partenaires, des usagers ou des agents à la réflexion sur une organisation, un process ou un service, etc.)

  • appui à la conduite de projets de 3 à 6 mois, en mobilisant de nouvelles méthodes pour débloquer un projet en panne ou concrétiser une idée

Où ça se passe ?

Le Lab-O dispose de deux antennes, situées hors des murs de l’administration, dans des lieux inspirants et au cœur d’écosystèmes éloignés du cadre habituel des agents publics :

  • à Toulouse, au sein du Laboikos, un espace de coworking et accélérateur de start-ups dédié à l’économie positive et à la responsabilité sociétale et environnementale (RSE) ;

Au-delà, le Lab-O a vocation à rayonner sur l’ensemble du territoire, en portant diverses démarches innovantes sur le territoire régional : à titre d’exemples, le Lab-O a financé un séminaire sur la créativité avec une cinquantaine de chefs de service de l’Etat dans le Lot, un forum de cadres sur le télétravail dans une direction départementale du Tarn-et-Garonne, une démarche de socio-design pour repenser l’espace d’accueil d’une maison de l’Etat, etc.

Le Lab'O, mode d'emploi

Qui pilote, qui anime ?

Le Lab-O est piloté au niveau du secrétariat général pour les affaires régionales (SGAR) avec une équipe projet rassemblant des agents de divers services (DIRECCTE, DRAAF, DREAL, préfecture du Lot, rectorat de l’académie de Montpellier). Cette équipe se réunit une fois par semaine. Elle est en charge d’animer et de faire vivre le dispositif sur les antennes de Toulouse et de Montpellier.

Elle rend compte de l’avancement des projets à un COPIL qui réunit trimestriellement des représentants de l’ensemble des services de l’Etat de la région. Le COPIL évalue l’activité du Lab-O, décide des grandes orientations et arbitre sur les demandes de financement.

Qui sont les référents innovation?

Une quarantaine de référents de l’innovation ont été désignés dans les services de l’Etat. Leur rôle : faire connaître les activités du Lab-O au sein de leurs structures, faire remonter des idées ou des projets du terrain mais également « challenger » une idée ou un projet. Les référents innovation bénéficient d’un parcours de formation sur mesure et de séances de coaching collectif une fois par mois dans une logique de montée en compétences progressive et collective.

 Liste référents innovation_20180903 PDF - 68,68 ko

J’ai une idée, un problème… comment faire?

Les référents innovation sont vos premiers points de contacts : ils peuvent éclairer votre réflexion par d’autres initiatives innovantes menées dans la région, vous aider à mieux qualifier votre besoin, vous accompagner à concevoir des séquences de travail participatives et créatives, vous orienter vers des compétences spécifiques (facilitateurs, designers, développeurs, etc.) en fonction de la nature de votre projet.

Qu’est-ce que le Lab-O peut m’apporter ?

  • Vous voulez proposer une réunion de réseau « inspirante » ? Le Lab-O conçoit un programme de visites et de rencontres à la carte en fonction de vos centres d’intérêt (« labtours »)
  • Vous voulez organiser un atelier de travail ou un séminaire ? Le Lab-O vous apporte un appui méthodologique pour mieux cadrer votre besoin et élaborer avec vous une séance de travail adaptée à vos objectifs, tout en mobilisant des méthodes et des techniques participatives ;
  • Vous avez un projet qui est « en panne », le Lab-O vous apporte un appui méthodologique pour mieux cadrer votre besoin, rédiger un cahier des charges et identifier des prestataires…

Est-ce que le Lab-O peut financer mes projets ?

Le Lab-O n’a pas vocation à financer tous les ateliers, séminaires et projets des services: d'une part, le dispositif repose sur une logique de cofinancement (coup de pouce financier du Lab-O); d'autre part, la décision de financement relève du COPIL et obéit à plusieurs critères :

  • l'impact avéré en matière d'amélioration de l'action publique
  • le caractère interministériel, multipartenarial ou transposable de la démarche
  • le caractère innovant, notamment dans les méthodes d'animation