Actualité

France Relance : 25 projets d’investissement productif soutenus en Pays de la Loire

Mise à jour : 13 novembre 2020

Dans le cadre du déploiement du plan « France Relance » présenté par le Gouvernement début septembre, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, Christelle Morançais, présidente du Conseil régional des Pays de la Loire, et Didier Martin, préfet de région des Pays de la Loire, ont présenté ce jour les 25 premières entreprises régionales lauréates du fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires.

Pour leur permettre de rebondir après la crise, Agnès Pannier-Runacher a rappelé, dans le cadre du plan « France Relance », le lancement de ce fonds, doté de 150 millions d’euros sur 2020, et de 400 millions d’euros d’ici à 2022. Ce fonds de soutien livre désormais ses premiers effets et permet d’accélérer la réalisation d’investissements industriels importants en région Pays de la Loire, en particulier dans les Territoires d’industrie.

Ces projets représentent près de 19 millions d’euros de subventions mobilisées par France Relance pour un total de 226 millions d’euros d’investissements productifs à l’échelle de la région. Ils permettront aux entreprises concernées de diversifier leur activité, de moderniser leurs procédés de fabrication et ainsi de pérenniser leur présence en Pays de la Loire avec à la clé 6 100 emplois confortés et la création de plus de 850 emplois.

Dans les prochains mois, les projets suivants seront accélérés : l’acquisition d’un presse-pâte et d’un sécheur par la Papeterie du Bourray (72) créera des emplois sur un bassin d’emploi fragilisé par la fermeture d’Arjowiggins. Le développement d’une ligne de production de modules photovoltaïques organiques (Armor – 44), d’hydrogène (Lhyfe – 72) ou de capacité de recyclage d’équipements électroniques (Cash&Repair – 85) contribueront à la transition écologique et énergétique. Le soutien des entreprises agroalimentaires Vaubernier et My Pie (53) soutiendra la souveraineté alimentaire française et sécurise les débouchés agricoles locaux. Les projets soutenus concourent à la compétitivité industrielle, à la création d’emplois sur les territoires et contribue aux impératif de transition écologique et solidaire.

Etat et Région ont en effet fait le choix de coordonner la mise en place de leurs plans de relance pour simplifier la lisibilité des mesures de soutien à destination des entreprises. L’ensemble des 25 projets accompagnés ont fait ainsi l’objet d’une décision concertée du préfet de Région et de la présidente du Conseil régional.