Actualité

La réserve naturelle nationale du lac de Grand-Lieu fête ses 40 ans

Mise à jour : 02 octobre 2020

Comité consultatif spécial sur les actions de préservation à mener pour protéger ce site exceptionnel.

Un comité consultatif restreint en raison du contexte sanitaire a célébré ce vendredi 2 octobre 2020 les 40 ans de la réserve naturelle nationale du lac de Grand-Lieu. Pascal Otheguy, secrétaire général de la préfecture de la Loire-Atlantique, et Rémi Luglia, président de la Société nationale de protection de la nature (SNPN), ont présidé cette réunion spéciale.

Le comité a rassemblé à la maison du lac l’ensemble des membres du comité consultatif de la réserve naturelle nationale. Créée par décret du 10 septembre 1980, cette réserve de protection forte de biodiversité occupe 2700 hectares, soit près de la moitié du lac de Grand-Lieu ; en hiver, le plus grand lac naturel de plaine de France. De manière remarquable en France, la réserve naturelle nationale est totalement interdite au public. Cela assure une grande zone de tranquillité, notamment pour la faune dont l’abondance et la diversité sont remarquables. Le site constitue ainsi un refuge pour de nombreuses espèces, au cœur d’un paysage préservé, riche d’une forte dynamique partenariale : zone labellisée RAMSAR, site classé pour le paysage, réserve naturelle régionale, site Natura 2000  comprenant les prairies inondables. L’ensemble est situé en aval d’un bassin versant de plus de 800km2.

Le comité consultatif a été l’occasion de dresser un bilan de l’état de la réserve naturelle nationale et des actions de connaissance et de gestion engagées par la Société nationale de protection de la nature (gestion confiée par l’État). Les membres du comité ont exprimé leur soutien aux actions partenariales et coordonnées pour préserver et restaurer les milieux de ce site majeur et de sa périphérie, et les efforts qui sont à poursuivre pour améliorer la qualité de l’eau et restaurer les milieux du bassin versant du lac.

Les principaux défis pour ce site sont de :

  • Améliorer la situation du lac et de la réserve naturelle nationale, soumis à des pressions essentiellement extérieures, en continuant à associer l’ensemble des acteurs pour trouver des solutions de préservation et de restauration ;
  • Poursuivre et amplifier les actions de connaissance et de recherche pour mieux comprendre un fonctionnement complexe qui évolue rapidement.

Tous les partenaires sont mobilisés en ce sens.