La Direction régionale aux droits des femmes et à l’égalité (DRDFE)

Mise à jour : 07 décembre 2015

 

I Une mission transversale et interministérielle

 

Périmètre 

 

Il s’agit de mettre en œuvre la politique publique des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes dans la région, en cohérence avec les orientations du gouvernement ( http://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/ ) et de la stratégie européenne ( http://www.europe-en-france.gouv.fr/L-Europe-s-engage/L-egalite-femmes-hommes-un-enjeu-europeen ).

 

 

La politique conduite sur le territoire repose sur une double approche :

-  intégrée car il s’agit de prendre en compte les besoins respectifs des femmes et des hommes dans la conception et la mise en œuvre des politiques publiques en matière d'égalité entre les femmes et les hommes ;

-  spécifique parce qu’il subsiste des inégalités de fait qui nécessitent des mesures positives en faveur des femmes (accès aux droits, autonomie économique, orientation des filles plus diversifiée, mixité des emplois, création d’entreprise, lutte contre les violences faites aux femmes...).

 

Cette double approche demande une dynamique interministérielle et partenariale. Aussi les crédits d’intervention du programme 137 « égalité entre les femmes et les hommes » ont un effet levier important et permettent des cofinancements nationaux, régionaux, départementaux et européens.

 

Placée sous l’autorité du Préfet de Région, la Direction Régionale aux Droits des Femmes et à l’Égalité (DRDFE) est rattachée au Secrétariat Général pour les Affaires Régionales.

Elle dépend au niveau national du Service des Droits des Femmes et de l’Egalité (SDFE), rattaché à la Direction Générale de la Cohésion Sociale (DGCS), celle-ci travaillant sous l’autorité ou à la disposition de plusieurs ministres et secrétaires d’État, et gérée sur un plan administratif par le ministère en charge des affaires sociales et le Secrétariat général des ministères sociaux.

 

Objectifs

La DRDFE anime et coordonne une équipe de 6 déléguées départementales qui impulsent sur leur territoire une dynamique interministérielle en faveur de l’égalité femmes/hommes en lien avec leurs partenaires institutionnels, économiques, associatifs.

La direction régionale et les déléguées départementales coordonnent et accompagnent les acteurs locaux dans leurs démarches de promotion des droits des femmes et de l’égalité femmes/hommes autour des priorités suivantes :

 

-        construire une culture de l’égalité et combattre les stéréotypes sexistes,

-        favoriser l’égal accès des femmes aux responsabilités dans la vie politique, sociale, économique et associative,

-        promouvoir l’égalité professionnelle, la mixité dans les emplois et l’entrepreneuriat des femmes,

-        prévenir la lutte contre les violences faites aux femmes et les atteintes à leur dignité, renforcer la lutte contre le système prostitutionnel.

 

 

Organisation

La DRDFE est composée actuellement de trois personnes : une directrice régionale, une collaboratrice, la déléguée départementale du Loiret. Elle a vocation à intégrer un-e directeur-trice délégué-e (ou adjoint-e) en 2018.

Dans chacun des 6 départements de la région, une déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité (DDDFE) est placée auprès des Directions Départementales de la Cohésion Sociale (DDCS), ou des Directions Départementales et de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations (DDCSPP).

 

 

II Un parcours tourné vers la réduction des inégalités

 

Nadia BENSRHAYAR a pris ses fonction de Directrice Régionale aux Droits des Femmes et à l’Égalité à la Préfecture de Région Centre Val de Loire le 1er juin dernier, suite à sa nomination par arrêté de la ministre des familles, de l’enfance et des droits des femmes en date du 10 mai 2017.

 

Originaire de Bourges, et après des études de droit à la faculté d’Orléans et une formation d’inspectrice de l’action sanitaire et sociale à l’Ecole Nationale de la Santé Publique de Rennes en 2002/2003, elle a occupé plusieurs fonctions dans les services déconcentrés du ministère de la santé et des affaires sociales :

 

-        responsable de la cellule autorisations sanitaires à la Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales (DRASS) du Centre de 11/2003 à 05/2007 ;

-        responsable du service handicap à la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS) du Loiret de 06/2007 à 08/2008 ;

-        responsable du service politiques sociales Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales (DRASS) du Centre ;

-        puis responsable du service développement social et territorial Direction Régionale Jeunesse et Sports et Cohésion Sociale (DRJSCS) du Centre de 09/2008 à 06/2012;

-        déléguée départementale de l’Agence Régionale de Santé (ARS) du Centre Val de Loire en Loir et Cher de 07/2012 à 05/2017.

 

Elle a ainsi investi pendant 14 ans au sein des services de l’État plusieurs politiques publiques dans les domaines du social et de la santé, portant notamment sur la réduction des inégalités à l’égard de publics vulnérables.

C’est donc avec enthousiasme que Nadia BENSRHAYAR s’engage pour la politique de l’égalité entre les femmes et les hommes comme vecteur du vivre ensemble dans la sphère privée, et la sphère publique.

Contacts :

Nadia BENSRHAYAR

Direction Régionale aux Droits des Femmes et à l’Égalité

Préfecture de la Région Centre Val de Loire-Secrétariat Général aux Affaires Régionales

181, rue de Bourgogne

45000 Orléans

Téléphone : 02 38 81 40 48 / 02 38 81 40 46

Télécopie : 02 38 81 46 02

Courriel : drdfe@centre-val-de-loire.gouv.fr

               

 

La situation en région Centre-Val de Loire

Un constat

L’action de la Direction régionale aux droits des femmes et à l’égalité s’inscrit dans la politique générale d’égalité des chances et de lutte contre toutes les formes d’exclusion. Les avancées des femmes dans la vie économique, dans les champs du droit civil, social et sanitaire sont considérables, grâce aux évolutions législatives et réglementaires de ces dernières décennies.
Toutefois, le droit ne suffit pas à garantir aux femmes l’égalité dans les faits. Les déterminismes sociologiques, psychologiques et culturels qui ont marqué l’Histoire restent tenaces.
Des inégalités subsistent et des problèmes dont la gravité est loin d’être négligeable persistent, qu’il s’agisse du chômage féminin, de la nature des études poursuivies par les jeunes filles, des salaires et des déroulements de carrière, de la charge et des responsabilités familiales, des violences subies dans le cercle familial et sur le lieu de travail, etc.

Quelques données nationales

En France, les femmes représentent...

En région Centre-Val de Loire, la population comprend 1 318 484 femmes, soit un taux de 51 %. Le taux d’activité des 15-64 ans atteint les 73,4 %, tandis que celui des femmes avoisine les 70,3 %.

Si le taux de chômage des 25-54 ans est légèrement plus élevé pour les femmes (10,5 %) que pour les hommes (9 %), celles-ci sont nettement plus nombreuses à opter pour un temps partiel : 25,3 % contre 4,2 %.

De même, on dénombre 23 % de femmes cadres contre 44 % d’hommes, malgré un niveau élevé de formation. Les hommes constituent près de 85 % de l’ensemble de cette catégorie.

Les secteurs les plus féminisés dans la région Centre-Val de Loire que dans le reste du pays sont les télécommunications (42 %), l’habillement cuir (70 %), ainsi que la chimie (48 %).
31 % des entreprises individuelles du secteur marchand sont dirigées par des femmes, et 6 femmes sur 10 qui sont à la tête d’entreprises individuelles préfèrent le tertiaire. Un tiers des salariés de l’industrie sont des femmes (plus de la moitié sont dans le tertiaire). On note une constante : à secteur, catégorie socioprofessionnelle et condition d’emploi identiques, elles perçoivent un salaire souvent inférieur à celui des hommes.

Figure 1 - Les disparités femmes-hommes en Centre-Val de Loire

%, euro, année
  Femme Homme
Note : année 2011, 2012 si signalé par *
Sources : INSEEInstitut national de la statistique et des études économiques ; Ministère de l'Éducation nationale, Depp
Taux de scolarisation à 18 ans 69,0 58,9
Part d'inscrits en bac professionnel (rentrée 2012) 22,6 35,0
Part de diplômés du supérieur chez les 25 à 54 ans 33,1 26,2
Taux d'emploi des non diplômés de 25 à 54 ans 64,1 76,8
Taux d'activité des 25 à 54 ans 88,7 96,1
Taux de chômage des 25 à 54 ans 10,5 9,0
Part de salariés à temps partiel chez les 25 à 54 ans 25,3 4,2
Proportion parmi les cadres dirigeants 15,5 84,5
Salaire net annuel moyen en EQTP des cadres* 37 729 48 535
Revenu salarial net annuel moyen* 17 674 23 034
Âge moyen à la parentalité* 29,4 32,3
Part de chefs de famille monoparentale chez les 25 à 54 ans 10,9 2,5
Espérance de vie à la naissance* 84,9 78,5

INSEE Flash. Centre-Val de Loire, n°8, mars 2015

Les disparités hommes-femmes en Centre-Val de Loire à l'image de ce qu'elles sont nationalement

Direction régionale aux droits des femmes et à l’égalité entre les femmes et les hommes

Préfecture de région Centre-Val de Loire

SGAR - Secrétariat général pour les affaires régionales

181, rue de Bourgogne

45042 ORLEANS CEDEX 1

Tél.: 02 38 81 40 48

Directrice régionale :  Nadia BENSRHAYAR

Contact : nadia.bensrhayar@centre-val-de-loire.gouv.fr

Déléguée départementale du Loiret : Vanessa KERAMPRAN

Contact : vanessa.kerampran@loiret.gouv.fr

Collaboratrice régionale: Muriel PINET

Contact : muriel.pinet@centre-val-de-loire.gouv.fr