Actualité

Œuvrer pour la restauration de la biodiversité pour une meilleure adaptation aux changements climatiques et une plus grande résilience des territoires

Mise à jour : 20 avril 2021

La crise sanitaire rappelle que nos sociétés sont tributaires d’une nature en bon état dont elles tirent leurs ressources essentielles (eau, alimentation, santé). Elle met en exergue le besoin de nature des populations et leurs attentes vis-à-vis des politiques publiques environnementales.

Le plan de relance du gouvernement français « vise à la fois à contrer les dommages économiques et sociaux de la crise sanitaire et à conforter l’évolution vers une économie plus écologique, plus compétitive et plus solidaire ».

L’action du plan de relance sur la biodiversité dans les territoires vise à renforcer la qualité et la santé de nos écosystèmes pour permettre aux territoires une meilleure adaptation au changement climatique et aux risques, et une plus forte résilience. Elle contribue directement à la valorisation des territoires, à l’amélioration du cadre de vie des citoyens et à la création d’emplois locaux.

En outre, la restauration écologique et la gestion des aires protégées font appel à une grande variété de filières (conseils, ingénierie, travaux, infrastructures).

Ce double appel à projets conforte et accélère les politiques courantes de l’État et de ses opérateurs en matière de biodiversité.

Les candidatures accueillies du 27 janvier au 8 mars 2021, ont été examinés au cours du mois de mars en coordination entre les services de la Direction régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREALdirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement), de la Région, de l’Office français de la biodiversité (OFB), de l’Agence de l’eau, de la Direction interrégionale de la mer (DIRMdirection interrégionale de la mer), des Directions départementales des territoires et de la mer (DDTMDirection départementale des territoires de la mer) concernées et de l’Agence régionale pour la biodiversité et l'environnement (ARBE). Pas moins de 16 dossiers ont été déposés sur l’appel à projets « restauration écologique » et 24 sur l’appel à projets « aires protégées ».

Les projets des lauréats de cette édition 2021 de l’appel à projets biodiversité dans notre région ont été évalués prioritairement par rapport à la maturité du projet, leur impact sur la biodiversité ou la géodiversité, ainsi que leur impact local sur l’attractivité et la mise en valeur des espaces protégés.

La sélection opérée pour la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, conduit au financement de 20 projets « aires protégées » pour un montant global d1 050 000 euros, et 12 projets « restauration écologique » pour un montant global de 777 000 euros.