Aménagement – Le Grand Paris : 12 contrats d’intérêt national (CIN) signés en Île-de-France

Mise à jour : 30 mai 2017

Vue aérienne du secteur des Ardoines - © EPA ORSA

Un an et demi après l’annonce, 12 contrats d’intérêt national (CIN) ont été signés en Île-de-France. En effet, le 15 octobre 2015, le Comité interministériel du Grand Paris a annoncé la création de contrats d’intérêt national (CIN) permettant de faire émerger, avec le soutien de l’État, des projets d’aménagement ambitieux sur des sites à fort potentiel.
En Île-de-France, quinze sites à fort potentiel ont été identifiés par l’État et, à ce jour, douze CIN ont déjà été signés.

Le Grand Paris avance partout au bénéfice de l’Île-de-France et des Franciliens ! La signature de ces contrats d’intérêt national témoigne de l’engagement des services de l’État en Île-de-France pour mettre en œuvre des projets d’aménagements sur tout le territoire.

Les collectivités et les acteurs publics et privés sont également parties prenantes de ces projets, aux côtés de l’État.

Une diversité des approches selon les territoires

Tout comme les Directions départementales des territoires (DDT) en grande couronne francilienne, les unités départementales (UT) de la Direction régionale et interdépartementale de l’équipement et de l’aménagement (DRIEA) accompagnent et facilitent l’élaboration des contrats d’intérêt national (CIN) en petite couronne d’Île-de-France.

  • La Porte Sud du Grand Paris (91) : ce CIN porte sur l’amélioration de l’offre en transport, du développement économique et de l’attractivité résidentielle. Six secteurs de projet sont identifiés dont certains en opération d’intérêt national existantes (Sénart et Grigny) ou à créer (Porte Sud).
  • Pôle Santé – Vallée scientifique de la Bièvre (94) : il s’agit de mettre en œuvre un projet scientifique et hospitalier, et de créer les conditions de son développement.
  • Argenteuil (95) : l’objectif est de renforcer les équilibres sociaux et territoriaux d’Argenteuil par l’amélioration de son attractivité et de son cadre de vie (transports en commun, logements…).
  • Charenton-Bercy (94) : il s’agit d’accompagner la mutation et le développement progressif de ce territoire de 10 ha, en identifiant les potentiels de construction, et en favorisant une programmation mixte.
  • Clichy (92) : ce CIN a pour objectif le renouvellement de cinq sites : la ZACZone d'aménagement concerté du Bac d’Asnières (21 ha), les secteurs dits « le pont de Gennevilliers », « le pont de Clichy/Beaujon », le secteur Boisseau-Sanzillon-Sellier ainsi que la mutation envisagée de l’hôpital Beaujon.
  • Territoire de la plaine de l’Ourcq (93) : il vise au développement de l’offre de logement et d’équipements publics en renouvellement urbain.
  • Fort d’Aubervilliers (93) : il permet l’entrée en phase opérationnelle de la ZACZone d'aménagement concerté du Fort d’Aubervilliers en favorisant la cohérence des démarches engagées ou à venir sur les secteurs adjacents.
  • Site du Panorama et secteurs à enjeux de Clamart et de Fontenay-aux-Roses (92) : il s’agit d’allier renouvellement urbain, intensification économique, densifications ponctuelles et restructuration des espaces publics.
  • Ardoines (94) : le contrat acte l’entrée dans une phase opérationnelle du projet d’aménagement des Ardoines, porté dans le cadre de l’OIN Orly-Rungis-Seine Amont (ORSA).
  • Melun Val-de-Seine (77) : trois priorités ont été fixées concernant les déplacements, le développement du territoire et l’attractivité résidentielle.
  • Contrat de gouvernance olympique (93) : il s’agit de créer les conditions de la réalisation du village olympique et du village des médias pour les Jeux olympiques et paralympiques de 2024.
  • Franges de la forêt de Pierrelaye (95) : il s’agit de faciliter l’aménagement des franges de la forêt projetée sur la plaine de Pierrelaye pour requalifier des zones industrielles ou commerciales et créer de nouveaux logements.

D’autres CIN sont en projet :

  • 77 : le Val d’Europe ;
  • 78 : les abords des gares du Transilien ; les franges de la plaine de Montesson ;
  • 94 : les emprises de l’ancienne voie de desserte orientale (VDO) entre les gares de Villiers-sur-Marne et Sucy-en-Brie ; le quartier du Triage à Villeneuve-Saint-Georges.

-

Pour en savoir plus
http://www.driea.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/etat-d-avancement-des-contrats-d-interet-national-a5248.html

Partager :