Le logement en Île-de-France va bien : la preuve par les chiffres

Mise à jour : 12 juin 2017

© DR

En 2016, avec 74 200 logements mis en chantier sur 12 mois, la construction de logements en Île-de-France a atteint un niveau record depuis 1977.

Le logement social

La production de logements sociaux a quasiment doublé depuis 2007, pour at­teindre 36 187 logements locatifs so­ciaux financés ou agréés par l’État en Île-de-France en 2016 (+20 %).

Les logements les plus sociaux (PLAI) représentent 31 % de ces logements financés, en augmentation de 47 % depuis l’année dernière.

Par ailleurs, 3 300 logements locatifs in­termédiaires ont également été financés, soit 48 % de la production nationale.

Les prêts de haut de bilan bonifiés par la CDC et Action Logement - 570 M€ pour les bailleurs franciliens - permettront de lancer la réhabilitation thermique de 41 000 logements, et la construction de 6 000 logements.

La barre des 80 000 logements sociaux ayant bénéficié d’une rénovation énergétique avec l’éco-prêt logement social a été franchie 2017. 0 logements sociaux sont ainsi rénovés chaque jour, procurant un gain énergétique moyen de 56 % à leurs occupants et contribuant à la création ou au maintien de 3000 emplois.

Renouvellement urbain

59 quartiers d’intérêt national et 43 quartiers d’intérêt régional ont été retenus dans le cadre du NPNRU. 190 millions d’euros vont y être investis pour rénover et améliorer le cadre de vie des habitants confrontés à des condi­tions de vie difficiles.

DALO, des relogements  en forte progression

Le relogement des ménages reconnus prioritaires au titre du DALO atteint 90 % du nombre des nouveaux ménages re­connus prioritaires et urgents. Ce chif­fre est en constante progression depuis 2008, avec une nette accélération depuis 2014.

La loi Égalité Citoyenneté, récemment adoptée, contient de nouveaux outils qui permettront d’augmenter les attributions de logements sociaux pour les ménages prioritaires.

Des actions renforcées en direction du parc privé

La rénovation du parc ancien, majoritaire en Ile-de-France, est également une pri­orité. En 2016, les efforts de lutte contre l’habitat indigne, d’intervention en faveur des copropriétés dégradées et d’aides à l’adaptation des logements au vieillisse­ment ont été amplifiés.

Le Programme « Habiter mieux », qui favorise la réalisation de travaux d’éco­nomie d’énergie pour les ménages modestes, a permis l'augmentation des objectifs, la mobilisation de l'ensemble des acteurs et a fait l’objet d’une intense communication auprès de ses bénéfi­ciaires potentiels. Depuis son lancement en 2011, 17 600 ménages ont bénéficié du dispositif.
Le gain énergétique moyen conventionnel des personnes ayant fait appel à cette mesure est de 40%.

 

En savoir plus :

Site internet de la DRIHL

Partager :