Assises nationales de la mobilité : un engagement citoyen pour le futur des transports franciliens

Mise à jour : 25 octobre 2017

© Hamilton de Oliveira

Connaître les besoins des habitants en termes de déplacement, anticiper les mobilités de demain, améliorer les déplacements du quotidien ... voici la feuille de route des Assises nationales de la mobilité, lancées dans toute la  France, par le gouvernement, le 19 septembre dernier. « Les transports sont en pleine transformation, à nous de construire ensemble une nouvelle politique pour les mobilités de demain », précise Élisabeth Borne, ministre des Transports.

Cette grande consultation nationale, qui s’adresse à tous les acteurs du territoire, permettra de préparer la Loi d'orientation des mobilités, présentée au premier semestre 2018.
En Île-de-France, cette opération est déclinée dans les huit départements franciliens à travers l'organisation d'ateliers territoriaux, entre le 25 octobre et le 14 novembre.
Ces réunions publiques visent à faire émerger une réflexion citoyenne sur la mobilité en général, et plus précisément sur les mobilités durables et innovantes, dans une démarche de démocratie participative.
 
Parallèlement à ces ateliers, un site internet spécialement dédié aux Assises est ouvert au public. Organisée autour de six ateliers thématiques, cette plateforme permet aux élus, experts, organisations non gouvernementales, entreprises et salariés, de débattre des mesures à mettre en œuvre en faveur d’une nouvelle politique des mobilités.

Empreinte environnementale, révolution numérique, nouveaux modèles de gouvernance ou encore réduction des fractures sociales et territoriales, sont autant de sujets débattus lors de cette consultation. Ils sont d’ailleurs complétés par les ateliers de l’innovation auxquels participent les organismes publics et les entreprises dédiées à la mobilité qui se donnent pour objectif d’accélérer l’innovation dans ce domaine.
 
Au quotidien, nous devons offrir à nos concitoyens des transports disponibles, accessibles, innovants, multi-prix, souples, rapides et économes. Cette "révolution" doit ainsi permettre d’améliorer la vie, le confort de millions de Franciliens et de mieux structurer l'offre dans la région capitale tout en améliorant le désenclavement de certains quartiers périphériques.
 
Je conclurai mon propos en rappelant que ces ateliers correspondent à un enjeu global d’intégration et constituent une formidable occasion d’appréhender les enjeux soulevés par la mobilité au quotidien. Il en va du bon fonctionnement de notre démocratie et par-delà même, de la cohésion de notre territoire. Alors, inscrivez- vous, participez!

Michel Cadot,
Préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris

-

Retour sur le focus des Assises nationales de la mobilité

Partager :