Le Grand Paris de l’emploi et de l’attractivité économique

Mise à jour : 29 mars 2016

L’emploi et le développement économique sont au cœur du projet du Grand Paris. Opportunité majeure pour le développement régional et la croissance nationale, facteur d’expansion de ses entreprises et gage de prospérité pour ses habitants, le Grand Paris renforcera l’attractivité et la compétitivité d’une métropole de stature mondiale.

LES ATOUTS DE LA RÉGION CAPITALE

L’Île-de-France représente 31 % de la richesse nationale et 4 % du PIB de l’Union européenne, comptabilise 6 millions d’emplois (dont 94 % salariés) et 960 000 entreprises. Paris Île-de-France, première région économique d’Europe, arrive par ailleurs en 5e position des investissements internationaux. Elle offre le plus grand parc d’immobilier d’entreprise européen et est la première région au monde pour l’accueil des foires et des salons professionnels (près de 1 000 congrès pour 1,2 milliard d’euros de retombées économiques).

De plus, elle rassemble 40 % des activités de recherche en France (3e centre de recherche au monde) avec 145 000 personnes travaillant dans ce secteur et représente 45 % des emplois créatifs français (365 000 personnes). L’Île-de-France est par ailleurs la première destination touristique au monde (47 millions de touristes en 2014).

« Un des plus grands [projets] de l’Union européenne » François Hollande, Président de la République

LE GRAND PARIS, MOTEUR DE CROISSANCE SOLIDAIRE

Le Grand Paris vise à ce que les énormes opportunités économiques offertes par les chantiers du projet bénéficient à tous les Franciliens. La Chambre de commerce et d’industrie d’Île-de-France estime que le Grand Paris aura un effet d’accélérateur progressif sur la croissance régionale : de 1,5 à 2 % par an entre 2015 et 2020, le taux de croissance atteindra 2 à 2,5 % par an jusqu’en 2030 pour dépasser la barre des 3 % par la suite.

Il représenterait un apport de 140 milliards d’euros au PIB national et génèrera plus de 60 milliards d’euros de recettes publiques par an à l’horizon 2030.

À l’horizon 2030, il est estimé que le projet du Grand Paris apportera des opportunités de marché représentant un total de 108 milliards d’euros supplémentaires pour les entreprises, soit un doublement par rapport à la situation sans projet Grand Paris. Ces investissements irrigueront le territoire francilien et contribueront à changer le visage de la métropole.

► 26 milliards d’euros dans les transports : Grand Paris Express (24,6 milliards) et CDG Express (1,7 milliard).

► 53 milliards d’euros dans le logement : logements sociaux (11 milliards) et logements privés (42 milliards).

► 2 milliards d’euros pour le Programme d’investissement d’avenir (PIA) : investissements dans l’immobilier universitaire (1,7 milliards) et dans le cadre du déploiement du Très Haut Débit (184 millions).

► 13 milliards d’euros pour les grands évènements : Exposition universelle de 2025 (8 milliards) et Jeux Olympiques de 2024 (5 milliards).

► 14 milliards d’euros pour les grands projets franciliens : comme par exemple Europa City (2 milliards) ou les Tours Hermitage (2,4 milliards).

D’après une enquête réalisée en septembre 2015 par la CCI Paris Île-de-France, près de 30 % des dirigeants d’entreprises estiment que le Grand Paris représente une opportunité d’expansion de leur activité professionnelle. Ce taux atteint 40 % dans le secteur de la construction.

Le Grand Paris est au cœur de la lutte contre le chômage, tant par les emplois qu’il contribuera à créer dans divers secteurs que par son impact positif sur la croissance régionale. Alors que les travaux liés au Grand Paris Express devraient générer entre 15 000 et 20 000 emplois par an, le secteur de l’aménagement sera lui aussi porteur d’immenses opportunités : au total, 18 000 emplois seront à pourvoir dans le bâtiment.

Le modèle de croissance sera solidaire et responsable. Les principaux donneurs d’ordres (SNCF Réseau, RATP et SGP) se sont déjà engagés dans cette direction en signant une charte de responsabilité sociale et environnementale visant, notamment, à favoriser l’insertion professionnelle, à garantir la qualité des conditions de travail et à faciliter l’accès des PME aux opportunités de marché. La participation des PME aux projets du Grand Paris est un enjeu clé de la démarche. Dans cette optique, une plateforme des investissements a été lancée, en janvier 2016, par la CCI Paris Île-de-France, le MEDEF et 13 fédérations professionnelles, pour faciliter l’accès des PME aux appels d’offres et leur permettre de s’y préparer dans les meilleures conditions.

L’ATTRACTIVITÉ DU GRAND PARIS

Au-delà de l’impact du Grand Paris sur la croissance économique, différents dispositifs spécifiques se mettent en place pour renforcer l’attractivité et la visibilité internationales du projet : création d’une marque unique à l’international (formation d’un comité de l’attractivité en charge de sa création), financement des grands investissements par des capitaux étrangers (nomination d’un conseiller diplomatique auprès du préfet de région)…

Plusieurs réalisations emblématiques concentrent des efforts particuliers et apparaissent comme emblématiques des ambitions du Grand Paris. L’ « Arc de l’Innovation » fera de la métropole de Paris l’un des principaux lieux de concentration des startups dans le monde, Paris-Saclay a vocation à devenir un pôle de recherche et de développement d’échelle mondiale et les travaux du quartier d’affaires de La Défense conforteront l’attractivité du plus grand pôle tertiaire d’Europe.

Une attention particulière sera également portée sur les points de connexion entre le futur métro automatique et les autres réseaux de transport, véritables « hubs » à visibilité internationale, portes d’entrée du Grand Paris pour les investisseurs et vitrines de l’innovation et des savoir-faire français.

Le Grand Paris se doit également d’attirer les talents du monde entier dans les secteurs d’avenir. Dans cette optique, le « French Tech Ticket », concours mondial à destination des entrepreneurs étrangers et dispositif expérimenté avec la ville de Paris en 2015, sera étendu à l’Île-de-France. Il permettra aux lauréats de développer leur projet entrepreneurial grâce à une offre intégrée, comprenant notamment une procédure facilitée d’obtention de titre de séjour, un hébergement professionnel gratuit au sein d’un incubateur ou un accompagnement personnalisé.

« Ce projet commun extraordinaire va ouvrir la voie à une nouvelle ère permettant au Grand Paris de rivaliser avec les grandes métropoles mondiales »