Actualité

France Relance : 44 projets de réhabilitation de friches industrielles soutenus en Bretagne

Mise à jour : 28 mai 2021

Dans le cadre d’un appel à projet « recyclage foncier des friches », 44 opérations seront soutenues en Bretagne pour un montant de 13,5M€. Cette accélération de la réhabilitation des friches vise un double objectif : accompagner un aménagement durable des territoires en maîtrisant l'étalement urbain, en revitalisant les villes et territoires en déprise, et freiner l'artificialisation des sols, tout en encourageant la construction de logements.

Lancé en janvier 2021 dans le cadre du plan de relance, l'appel à projet « recyclage foncier des friches » est destiné à favoriser l'utilisation du foncier déjà artificialisé mais sous-utilisé. Des enjeux environnementaux, économiques et sociaux forts sont en effet liés à l’artificialisation des sols : perte de biodiversité, amplification du réchauffement climatique et des risques d’inondations, réduction de la capacité de production agricole, accroissement des dépenses liées aux réseaux, amplification de la fracture territoriale... Ce dispositif s'inscrit dans la continuité de la loi Climat et résilience, qui porte un objectif de "zéro artificialisation nette" en 2050 et un objectif de réduction de consommation des terres naturelles et agricoles de 50% dans les dix prochaines années.

Le soutien qui sera apporté par l’État en 2021 et 2022 à 44 projets de réhabilitation de friches industrielles en Bretagne, portés majoritairement par des collectivités locales mais aussi par des bailleurs sociaux, des opérateurs et établissements publics d’État ainsi que par entreprises privées, contribuera ainsi à :

  • ne pas consommer des espaces naturels ou agricoles dans le cadre de projets d'aménagement
  • redonner vie à des sites abandonnés et contribuer ainsi à la revitalisation locale.

Les projets retenus sont de nature et d'échelle très diverses et bénéficient de subventions allant de 27 000€, pour la réhabilitation d'un site alimentaire à Pont-Aven (Finistère), à 1 100 000€ pour l'aménagement de la friche Garnier à Redon (Ille-et-Vilaine).

Favoriser un aménagement du territoire alliant sobriété foncière et développement économique

Cet appel à projets a connu un grand succès, avec le dépôt de 98 dossiers, en raison de la présence dans de nombreuses villes bretonnes de friches urbaines, industrielles ou portuaires ainsi que d’une prise de conscience des élus locaux de favoriser le renouvellement urbain plutôt qu’une artificialisation des sols.

Les sites lauréats ont été sélectionnés sur la base de critères de :
    • maturité des dossiers
    • impact en termes d’habitat et de dynamique économique
    • synergie au regard d’autres programmes, comme Action Cœur de Ville ou Petites villes de demain

Cette sélection symbolise la volonté de l’État d’accompagner concrètement les territoires favorisant un aménagement du territoire alliant sobriété foncière et développement économique et résidentiel. Mobiliser du foncier déjà urbanisé entraîne en effet des surcoûts liés notamment à la démolition, à la dépollution ou à une restructuration lourde en termes d'aménagement.

Le recyclage de ces 44 friches génèrera la création d’environ 1000 logements sur 75 000 m² et de quelque 115 000 m² de surfaces destinées aux équipement et à l’activité économique économique. Il aura un véritable effet levier pour renforcer l'attractivité des territoires.

Ce dispositif vient en complément des dispositifs déjà existants portés par des partenaires en région et de l'appel à projet de l’ADEME.

Pour répondre à la forte attente suscitée par cette mesure, le Gouvernement a annoncé le 17 mai 2021 une nouvelle enveloppe de 350 millions d’euros dédiés au réhabilitation des "friches" à l'échelle nationale, soit un doublement du fonds.