Actualité

Quel avenir pour la géothermie en région Centre-Val de Loire ?

Mise à jour : 09 juillet 2024

Quel avenir pour la géothermie en région Centre-Val de Loire ? Une journée pour identifier les freins et les leviers d’action.

Pour atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050, nous devons décarboner les deux-tiers de notre consommation d’énergie, aujourd’hui principalement d’origine fossile. La décarbonation de la chaleur constitue à ce titre un enjeu essentiel : elle représente en effet 50% de la consommation énergétique du pays et est produite à 75% à partir de gaz et de fioul.
 
 Source d’énergie renouvelable par la captation et la valorisation de l'énergie thermique du sous-sol et des nappes d'eau souterraines, la géothermie est un levier considérable de cette nécessaire transition énergétique. Elle permet également de produire du froid renouvelable dans un contexte d’augmentation des périodes de canicule.
 
 Pourtant, malgré le fort potentiel du sous-sol de notre région, la géothermie reste largement sous-utilisée. Il importe donc d’encourager et favoriser le développement des projets.
 
 Sous l’impulsion de Sophie BROCAS, préfète de région Centre-Val de Loire et en partenariat avec le Rectorat, le BRGM, l’Ademe et l’AFPG (Association français des professionnels de la géothermie) ; Catherine LAGNEAU, Présidente Directrice Générale du BRGM, François BONNEAU, Président du Conseil Régional et Sophie BROCAS, Préfète de région, ont réuni ce lundi 8 juillet plus de 130 acteurs régionaux pour échanger autour des enjeux de la géothermie en région :

  • témoignages,
  • ateliers et
  • tables rondes

se sont succédé pour interroger la stratégie actuellement en place et identifier les freins et les leviers d'action.

Les questions de formation et de main d’œuvre ont également été soulevées. Rendez-vous a été donné début 2025, pour la présentation d’une nouvelle feuille de route régionale à partir des co-productions de cette journée.


Pour en savoir plus :