Actualité

Le Centre-Val de Loire reste une des régions les moins artificialisées (Insee Analyses, n°74)

Mise à jour : 23 février 2021

En 2018, en Centre-Val de Loire, 4,4 % du sol est recouvert de constructions ou d’infrastructures.

La région reste l’une des moins artificialisées en France de province.

En lien étroit avec la densité de population, la transformation des sols naturels, forestiers ou agricoles est très disparate selon les départements. Entre 2012 et 2018, l’artificialisation a poursuivi sa hausse mais à un rythme plus faible qu’aux périodes précédentes. Cette augmentation a été davantage portée par le développement des zones industrielles ou commerciales et des réseaux de communication que par l’habitat. Alors que le parc de logements, qui progresse très différemment selon les départements, contribue à la hausse de l’artificialisation, la croissance démographique n’explique pas directement les évolutions constatées.

Consulter la publication complète, Insee Analyses, n°74, février 2021 , sur le site de l'Insee Centre-Val de Loire.