Actualité

Lancement de l'appel à projets pour le développement du dispositif de marrainage et parrainage en Hauts-de-France

Mise à jour : 14 avril 2022

L'appel à projets 2022 est lancé à l'échelle des Hauts-de-France par la préfecture de région. Les projets retenus devront développer des actions dont les bénéficiaires résident exclusivement au sein des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV).

Qu'est-ce que le marrainage / parrainage ? 

Le marrainage/parrainage vise à renforcer l'égalité des chances en matière d'insertion professionnelle, à faciliter l'accès et le maintien dans l'emploi des personnes rencontrant des difficultés (les "filleuls"), en leur proposant un accompagnement assuré par des bénévoles (les "marraines" et "parrains") qui partagent leur expérience et leurs réseaux et dont l'engagement est fondé sur des valeurs de cohésion sociale et de solidarité.
 
La mission se concentre sur l'accès à l'entreprise et sur le maintien des filleuls dans l'emploi, l'activité ainsi que la formation. Ainsi, deux catégories de marraines / parrains interviennent : Vers et dans l'emploi.
 
L'accompagnement apporté repose principalement sur un suivi individuel et bienveillant des filleuls. Ainsi, plusieurs objectifs sont visés :
- aider à la reprise de confiance en soi (identification et valorisation des qualités et des compétences, analyse des difficultés, des échecs antérieurs et des points à améliorer) et à la consolidation de son projet professionnel ;
- informer sur les entreprises et les exigences des employeurs ;
- mettre en contact avec des réseaux d'entreprises ;
- apporter un appui à l'élaboration d'un CV et de lettres de motivation ;
- assurer la simulation d'entretiens, l'élaboration d'argumentaire personnalisé, l'analyse de comportements.
 
Parallèlement, les marraines et parrains peuvent également intervenir dans le cadre de séances collectives, co-animer des séquences d'information sur les métiers, les codes et les exigences de l'entreprise, notamment.

Qui peut bénéficier du dispositif ?

Les personnes suivies dans le cadre de ce dispositif doivent d'ores et déjà avoir un projet professionnel défini.
 
Le public prioritairement ciblé demeure les jeunes de moins de 30 ans. Néanmoins, d'autres publics rencontrant des difficultés d'accès au marché du travail peuvent également bénéficier de ces actions.
Par ailleurs, une attention particulière sera accordée aux plus de 50 ans, aux femmes rencontrant des difficultés spécifiques (responsables de famille monoparentale, victimes de violences conjugales...) ou encore aux jeunes pris en charge par la protection judiciaire de la jeunesse.
 
 en fonction des besoins du filleul et de la situation du marché du travail sur le territoire. Si le marrainage / parrainage se termine dans les six premières semaines (entrée en emploi/formation ou abandon à l'initiative du filleul, par exemple), un nouveau bénéficiaire doit être inscrit dans le dispositif.

Quelle structure peut porter le réseau de marrainage / parrainage ?

Les structures suivantes peuvent répondre à l'appel à projets :
- une structure qui a déjà pour mission l'insertion sociale et professionnelle (exemples : Pôle Emploi, Cap Emploi). Néanmoins, l'appel à projets ne s'adresse pas aux Missions locales.
- une association (de retraités, de solidarité, etc.) ;
- un groupement d'employeurs ;
- un groupement proche du monde économique (chambres du commerce et de l'industrie, chambres des métiers, etc.) ;
- une collectivité locale ;
Les personnes souhaitant être marraine ou parrain (chefs d'entreprises, salariés, cadres et techniciens du privé ou de la fonction publique, artisans, professions libérales, élus, membres d'association, retraités...) doivent disposer d'un profil avec les atouts suivants :
- disposer de réseaux et de contacts actifs dans les types de métiers recherchés (ils devront être en adéquation avec le milieu professionnel visé par le bénéficiaire);
- avoir une expérience professionnelle dont il peut faire bénéficier les filleul(e)s;
- présenter des qualités d'écoute et de dialogue avec les filleul(e)s d'une part, les employeurs ou leurs représentants, d'autre part.
 
Tout au long du suivi, la marraine ou le parrain pourra notamment:
- transmettre son expérience,;
- ouvrir ses réseaux et faire bénéficier de ses contacts;
- valoriser ses aptitudes;
- ses atouts et ses compétences;
- faire le lien entre le filleul et l'employeur;
- apporter un soutien;
- conseiller en vue du maintien dans l'emploi.
 
Le suivi personnalisé doit être assuré obligatoirement par le même parrain sur toute la durée du marrainage / parrainage. Afin de garantir une bonne qualité de l'accompagnement, il convient de limiter le nombre de filleuls à trois par marraine / parrain simultanément.

Le soutien financier de l'État

L'État soutient ce dispositif en apportant une aide d'un montant maximum de 305 euros par filleul(e), même si le coût réel par action est supérieur. Le financement concerne uniquement les nouvelles entrées, à l'exception du parrainage dans l'emploi, et est conditionné à une durée minimum de 6 semaines. Cette aide peut financer l'animation du réseau (temps de l'animateur, formation des marraines et parrains...) et les frais de structure inhérents au déploiement de l'action qui fera l'objet d'un bilan annuel qualitatif et quantitatif.

Toute demande devra être adressée au plus tard le 22 mai 2022, en suivant les modalités précisées dans le vadémécum téléchargeable ci-dessous.